À Tanger samedi soir, les Lions de l'Atlas ont confirmé leur nouveau statut, obtenu depuis qu'ils ont atteint le dernier carré de la Coupe du monde.
Les joueurs de Walid Regragui ont battu sur le fil une Seleçao diminuée.

Le Maroc s'est imposé pour la première fois de son histoire contre le Brésil (2-1) lors d'un match amical samedi à Tanger, poursuivant sa bonne dynamique après sa brillante Coupe du monde au Qatar. 

"Je suis dans un rêve, le Brésil est la première équipe du classement Fifa, pays du football, et en plein ramadan !", s'est exclamé le sélectionneur marocain Walid Regragui, lors de la conférence de presse d'après-match.  "Mais le chemin est long, il ne faut pas s'enflammer" pour atteindre de nouveaux sommets, a-t-il aussitôt averti.

Une grande première

Face à une Seleçao, amoindrie (sans Neymar, Marquinhos et Richarlison) et cornaquée par le coach intérimaire Menenzes, les Lions de l’Atlas ont ouvert le score par l'intermédiaire de Sofiane Boufal (29e). Trois minutes avant, Vinícius Jr. avait marqué, mais son but a été refusé pour hors-jeu, après une sortie hasardeuse du gardien marocain Yassine Bounou. L'avantage était gommé à la 67e sur un tir anodin de Casemiro qui échappait à Bounou, décidément pas à la fête dans la nuit tangéroise. Dominateur contre une Seleçao brouillonne, le Maroc a repris l'avantage à dix minutes de la fin grâce à une reprise de volée sous la barre d'Abdelhamid Sabiri. 

Un résultat historique célébré comme il se doit dans un Grand Stade de Tanger à guichets fermés dans une ambiance survoltée. C'est la première fois que le Maroc sort victorieux d'une confrontation avec le Brésil après deux défaites en 1997 (2-0) et un an plus tard (3-0) en phase de poules du Mondial 98 en France. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info