Kylian Mbappé a mis fin, vendredi 10 mai, au faux suspense qui entourait son avenir, en annonçant son départ du PSG, où il arrivait en fin de contrat.
Il va quitter la Ligue 1 et la France, probablement pour rejoindre le Real Madrid, l'équipe dont qu'il rêve de porter les couleurs depuis sa tendre enfance.
Par trois fois déjà, le crack de Bondy a été proche de s'engager avec "le plus grand club du monde".

Plus de dix ans que ces deux se tournent autour. Dix ans qu'ils se font une cour assidue. Entre ces deux-là, l'attirance a toujours été mutuelle. Après des mois d'un faux suspense, qui a lassé bon nombre d'amoureux de football, Kylian Mbappé a enfin communiqué son choix. 

Dans une vidéo mise en ligne sur ses réseaux sociaux, vendredi 10 mai, le capitaine de l'équipe de France a annoncé son départ du PSG, où il arrivait en fin de contrat, après sept saisons d'une relation faite de très hauts et de très bas. En mettant un point final à son aventure parisienne, le meilleur buteur de l'histoire du club de la capitale fait un premier pas assuré vers son rêve d'enfance : jouer au Real Madrid.

Quand j'avais 4 ans, les Galactiques me faisaient rêver
Kylian Mbappé, en 2013 dans "France Football"

Car d'aussi loin qu'il s'en souvienne, "Kyks" a toujours eu des étoiles dans les yeux en regardant "le plus grand club du monde". "Quand j'avais 4 ans, les Galactiques me faisaient rêver", racontait-il en 2013, à l'occasion d'un portrait dans France Football. L'une de ses photos les plus fameuses (voir ci-dessous), sortie dans l'hebdomadaire, le montre tout sourire dans sa chambre du centre de formation de l'AS Monaco. Il a 14 ans, et placardés sur les murs, des dizaines de posters de Cristiano Ronaldo, maillot des Merengue sur les épaules. Il est de notoriété publique que Mbappé a toujours rêvé du Real Madrid. "Il est fan du Real depuis tout petit", confiait en 2013 sa maman, Fayza, au Parisien

2012 : Madrid lui fait du charme

La réciproque a toujours été aussi vraie. Par trois fois, au moins, ils ont bien failli se dire "oui". Par trois fois, au moins, il a manqué un petit rien pour qu'ils concrétisent leur union. Fin 2012, alors que son fils est en formation à l'INF Clairefontaine (2011-2013), Wilfrid Mbappé reçoit un appel du responsable du recrutement du Real Madrid. Ce dernier invite le jeune garçon à un stage d'une semaine à Valdebebas, le centre d'entraînement du club madrilène. Sur place, les dirigeants merengue lui concoctent un programme, taillé sur mesure, pour le convaincre de signer.

"Le premier jour, on a eu des places pour une rencontre contre l'Espanyol" à Santiago Bernabeu, se souvenait-il à l'époque dans France Football. Le lendemain matin, on est arrivés au centre de formation". Là, il est reçu par Zinédine Zidane en personne. C'est lui qui va jouer le guide. "M. Zidane nous a un peu fait visiter, puis j'ai participé à un premier entraînement : il n'y avait que du jeu ! J'ai aussi disputé un match. Le quatrième jour, j'ai fait un décrassage et j'ai vu les joueurs. J'ai fait des photos avec tous." Dont une restée célèbre avec son idole de jeunesse, Cristiano Ronaldo. Sur le cliché, qui a depuis fait le tour du monde, Kylian Mbappé, écusson du Real Madrid apparent, sourire jusqu'aux oreilles et esquissant un V de la Victoire, pose à côté de "CR7".

Croyant l'avoir appâté, les Merengue tombent de haut quelques mois plus tard, lorsqu'ils apprennent que, sur les conseils de ses proches, l'adolescent ne signera pas. "Mes parents voulaient que je commence ma carrière en France, que j'aie une éducation française. Parce que quand tu vas dans les centres de formation, bien sûr que tu y vas pour le foot, mais tu poursuis aussi ton éducation", se justifiera en 2018 Kylian Mbappé dans les pages L'Obs. Un choix, en partie, aussi dû à la promotion de Zinédine Zidane, devenu adjoint de l'équipe première. "Sans lui, on n'avait plus aucun repère. S'il était resté sur les jeunes, on y aurait été", avouait dans France Football son père, Wilfrid. Mais ils n'y sont pas allés, pour le grand bonheur de l'AS Monaco.

2017 : le PSG plutôt que le Real

Quatre années passent, le crack explose. Florentino Pérez, le président madrilène, continue de suivre le dossier personnellement. Le 15 mars 2017, l'homme à l'origine de l'ère des "Galactiques" se rend en personne en Principauté pour assister au choc Monaco-Manchester City (3-1), en huitième de finale retour de Ligue des champions. Ce soir-là, Mbappé, buteur, le convainc définitivement du bien-fondé de le recruter dès l'été suivant. Sous le charme, le boss du Real s'affaire en coulisses. Il abat toutes ses cartes et demande même à Zinedine Zidane de jouer les intermédiaires. Entre-temps, il se met d'accord avec l'ASM sur les termes d'un transfert. Coût estimé de l'opération : 180 millions d'euros. 

Il ne manque plus qu'à obtenir l'accord du premier joueur appelé en équipe de France, alors qu'il n'était pas né lors de la victoire des Bleus en 1998. Mais la réponse tarde à venir. L'explication ? Kylian Mbappé s'interroge sur sa place dans le projet merengue. En quête de temps de jeu, à l'approche du Mondial, l'horizon lui semble bouché. Toutes les places en attaque sont alors occupées par la prolifique "BBC", le trio composé de Karim Benzema, Gareth Bale et Cristiano Ronaldo. Cet élément, parmi d'autres, fait (grandement) basculer la balance... dans le mauvais sens. Le Real l'a compris : il vient (encore) de lui filer dans les doigts.

ARCHIVE - En 2017, Kylian Mbappé fait ses premiers pas au PSGSource : JT 20h Semaine

"Quand Madrid croise votre chemin dans une opération de ce type, il est rare qu'on laisse passer l'opportunité... Mais il l'a fait", analysait fin 2021 pour le quotidien madrilène AS Luis Ferrer, l'homme qui a contribué à le faire signer au PSG plutôt qu'au Real. "Je lui ai dit : 'Reste ici, Paris est ta ville, la Coupe du monde approche à grands pas, gagne d'abord ici, tu as toujours le temps d’y aller (au Real). Je lui ai dit : 'Fais trois ou quatre ans ici et puis tu vas à Madrid. Tu as du temps. Il vaut mieux arriver par une porte encore plus grande'. Le Real arrivait trop tôt dans son plan de carrière et ne lui offrait pas assez de garanties en termes de temps de jeu", expliquait-il. "Le PSG en a profité pour rafler la mise."

2021 : cette fois, tout est bon sauf...

Quatre ans plus tard, Kylian Mbappé a encore changé de dimension. Devenu champion du monde en 2018 avec l'équipe de France, il s'est surtout affirmé comme l'un des meilleurs des joueurs au monde, si ce n'est le meilleur. Peut-être repense-t-il alors à sa discussion avec Luis Ferrer. Quoi qu'il en soit, le numéro 10 des Bleus pense être arrivé au bout de son cycle à Paris. À un an de la fin de son contrat avec le PSG, il juge qu'il est temps pour lui de rejoindre le Real Madrid pour réaliser son rêve de gamin de jouer avec la tunique portée par Ronaldo, Luis Figo, Zinedine Zidane, David Beckham, et bien sûr, Cristiano Ronaldo. 

Cette fois, il est à la manœuvre. "J'ai demandé à partir, parce qu'à partir du moment où je ne voulais pas prolonger, je voulais que le club ait une indemnité de transfert pour avoir un remplaçant de qualité", révèlera-t-il, en octobre, au micro de RMC Sport. "J'ai voulu que tout le monde sorte grandit, qu'on sorte main dans la main, qu'on fasse un bon deal, et moi j'ai respecté ça. J'ai dit : 'Si vous ne voulez pas que je parte, je reste.'" Ce qu'il fait finalement car, malgré plusieurs offres venues de Madrid (de 160 à 200 millions d'euros, selon les sources), le PSG ne lui ouvre pas la porte. 

Paris, j'ai toujours dit que c'était ma maison
Kylian Mbappé, le 21 mai 2022 après sa prolongation au PSG

Le pari est osé, mais se révèle doublement gagnant. Le 21 mai 2022, ce n'est pas son départ qu'il annonce devant un Parc des Princes chauffé à blanc. Accompagné de Nasser Al-Khelaïfi, il confirme qu'il prolonge, à la surprise générale. "Je suis très content de continuer l'aventure, de rester ici en France, à Paris dans ma ville, j'ai toujours dit que c'était ma maison", lance-t-il alors. Une maison qu'il va quitter deux ans plus tard. Très probablement pour le Real Madrid. Enfin.


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info