Kylian Mbappé reste au PSG, douche froide pour le Real Madrid

Zidane, Amorim, Galtier... quel entraîneur au PSG pour porter le projet "Kylian Mbappé 2025" ?

Yohan ROBLIN
Publié le 24 mai 2022 à 11h36
JT Perso

Source : TF1 Info

Kylian Mbappé prolongé, le PSG va redessiner les contours de son organigramme.
Luis Campos devrait rapidement être nommé pour prendre en charge la direction sportive du club parisien.
Le Portugais va devoir s'occuper du chantier concernant le poste d'entraîneur, où les pistes ne manquent pas.

L'ère Mbappé 2025 s'ouvre au PSG. Avec les départs - pas encore officialisés - de Leonardo et de Mauricio Pochettino, les champions de France préparent leur révolution. "Le projet du PSG a changé", a annoncé Kylian Mbappé, lundi 23 mai, deux jours après l'officialisation de sa prolongation surprise. Une manière d'indiquer que Paris aura un tout autre visage la saison prochaine. Cette transformation tant attendue va être initiée par Luis Campos, dont l'arrivée est annoncée comme imminente au poste de directeur sportif. Le Portugais, reconnu pour son travail, en particulier en France, où il a mené l'AS Monaco puis le LOSC jusqu'au titre, aura un premier chantier de taille, à savoir trouver un nouvel entraîneur.

Zinedine Zidane

Il est le choix numéro un de Doha. La priorité absolue de l'Émir du Qatar, qui voit en lui l'entraîneur idéal pour le PSG. À sa demande, le contact a été rétabli avec Zinedine Zidane, déjà approché (en vain) l'hiver dernier. Triple vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, qu'il a quitté l'été dernier, l'ancien numéro 10 des Bleus s'est vu proposer un poste de manager général, censé lui offrir un pouvoir décuplé au sein du club. Toutefois, sauf revirement, le triple vainqueur de la C1, l'objectif affiché par QSI (Qatar Sports Investments), mais toujours pas atteint, ne viendra pas à Paris, comme l'a révélé Téléfoot, dimanche 22 mai. 

L'arrivée imminente de Luis Campos à la direction sportive, en remplacement de Leonardo, l'éloignerait encore plus de la capitale. Cette nomination ne lui permettrait pas d'avoir les pleins pouvoirs sur le recrutement, contrairement au souhait qu'il avait émis. Par ailleurs, en cours de discussions, le natif de Marseille, qui a rappelé son attachement à l'OM, club rival du PSG, aurait fait comprendre aux champions de France qu'il ne répondra pas favorablement à leur intérêt. Il espère toujours succéder à Didier Deschamps à la tête de l'équipe de France après le Mondial au Qatar en fin d'année. 

Probabilité : 5%

Zinedine Zidane au Parc des Princes, le 18 septembre 2019. - THOMAS SAMSON / AFP

Thiago Motta

Il a l'avantage de connaître la "maison". Débarqué à Paris, au tout début de l'ère QSI, Thiago Motta a porté le maillot parisien de 2012 à 2018. L'Italo-Brésilien, milieu de terrain complet, a laissé un souvenir impérissable aux supporters, qui n'ont pas oublié le leader qu'il a été. Il a, dit-on, ses partisans en interne. Mais son bagage pour entraîner un club aussi ambitieux que le PSG paraît bien maigre, comparé à certains de ses concurrents au poste. Passé par les U19 du PSG (2018-2019) puis deux mois au Genoa (2019), l'ancien milieu de l'Inter Milan a trouvé de la stabilité à La Spezia, qu'il a maintenu en Serie A. Par ailleurs, l'expérience ratée de Mauricio Pochettino, un ancien du club comme lui, ne joue pas en sa faveur.

Il a parlé de la rumeur PSG :

"Ce n'est pas la première fois avec ces rumeurs sur le PSG... et ce ne sera pas la dernière. Je vais passer du temps avec ma famille maintenant et ensuite, je rencontrerai le conseil d'administration de Spezia pour discuter de mon avenir." 

Probabilité : 40%

Ruben Amorim

Et si c'était lui ? Il pourrait être le premier choix fort de Luis Campos à Paris. Selon Le Parisien, un candidat se dégagerait très clairement pour remplacer Mauricio Pochettino. Son nom ? Ruben Amorim, l'actuel coach du Sporting Portugal, qu'il a porté au titre de champion du Portugal en 2021. Sous contrat jusqu'en juin 2024 avec les Leoes, ce jeune entraîneur (37 ans) à fort potentiel, huitième de finaliste de la dernière Ligue des champions, dispose d'une clause libératoire de 30 millions d'euros. Une somme qui ne devrait pas freiner l'ancien directeur sportif du LOSC, qui aurait été convaincu par le beau-frère d'Antero Henrique, l'ancien directeur sportif du PSG, à l'origine des transferts de Neymar et Kylian Mbappé au PSG en 2017.

Probabilité : 80%

Ruben Amorim, le coach du Sporting Portugal, le 29 janvier 2022. - PEDRO ROCHA / AFP

Christopher Galtier

À moins que Luis Campos ne prenne tout le monde à contrepied. Alors que le PSG est entraîné par un coach étranger depuis 2016 avec successivement Unai Emery, Thomas Tuchel et Mauricio Pochettino, le nouvel homme fort du club de la capitale pourrait favoriser la nomination d'un entraîneur français. Il pourrait être ainsi tenté de reconstituer un duo qui a fonctionné lorsqu'il était au LOSC, en attirant Christophe Galtier, qui sort d'une saison ratée du côté de Nice, avec une finale de Coupe de France perdue contre Nantes et une décevante 5e place de Ligue 1, synonyme de qualification en Ligue Europa Conférence. Entre eux, les relations sont au beau fixe. Le nom du champion de France 2021 a d'ailleurs circulé du côté de la porte d'Auteuil.

Il a parlé de la rumeur PSG : 

"Comment ? Répétez. Je n'ai pas bien compris. Vous me l'apprenez. Ce sont des informations. Je suis très surpris de ce que vous me dites. Je ne sais pas quoi vous dire. Pas de réponse par rapport à cela."

Probabilité : 60%

Ces quatre profils ne sont pas les seuls liés au PSG. Plusieurs noms, plus ou moins crédibles, ont été accolés au club de la capitale ces dernières heures. Parmi les prétendants annoncés, on peut citer Joachim Löw (ex-Allemagne), Roberto Martinez (Belgique), Antonio Conte (Tottenham), Sergio Conceiçao (Porto) ou encore Marcelo Gallardo (River Plate). Autant de (fausses) pistes que va agiter Luis Campos, le temps de trouver l'entraîneur qui coche toutes ses cases.


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info