Procès Neymar : à la surprise générale, le parquet espagnol retire sa plainte

Y.R. avec AFP
Publié le 28 octobre 2022 à 15h01
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le parquet espagnol a abandonné, vendredi 28 octobre, les accusations de fraude et corruption contre Neymar.
Le procès portait sur les potentielles irrégularités ayant entouré le transfert du Brésilien de Santos au Barça en 2013.
Initialement, la justice espagnole avait requis deux ans de prison et 10 millions d'euros d'amende contre la star du PSG.

C'est ce que l'on appelle un coup de théâtre. Le parquet espagnol a retiré, vendredi 28 octobre, toutes ses accusations de fraude et corruption contre Neymar, dans le cadre du procès, ouvert depuis la mi-octobre, sur les irrégularités présumées commises lors de son transfert sensation de Santos au FC Barcelone à l'été 2013. Le procureur a annoncé "retirer l'accusation contre tous les prévenus", à savoir Neymar, Sandro Rosell et Josep Maria Bartomeu - les deux anciens présidents du Barça - ainsi qu'un ex-dirigeant du club brésilien, Odilio Rodrigues Filho, "pour tous les faits" qui leur sont reprochés. 

Ce rebondissement, lors du procès se tenant à Barcelone, a de quoi surprendre. Soupçonnant que le transfert de Neymar avait été sciemment sous-évalué (57,1 millions d'euros selon le Barça, au moins 83 millions d'euros pour la justice espagnole), le parquet avait initialement requis deux ans de prison et 10 millions d'euros d'amende à l'encontre de la star de la Seleção. Lors de sa brève audition au tribunal, le 18 octobre dernier, Neymar s'était défendu d'avoir été l'auteur d'un impair. "Mon père s'est toujours occupé" des négociations de contrats, "je signe ce qu'il me dit (de signer, ndlr)", avait-il assuré.  

La société DIS s'estime lésée dans le transfert

Toutefois, Neymar ainsi que les autres accusés, dont son père, restent poursuivis par la justice espagnole dans un autre volet de l'affaire. Le parquet cherche à déterminer dans ce procès si la société d'investissement brésilienne DIS - détentrice de 40% des droits du joueur lorsqu'il jouait à Santos, avant son départ en Catalogne - avait été escroquée durant ce transfert. Elle a perçu 6,8 millions d'euros sur les 17,1 versés au club brésilien. Elle en réclame 35, à titre de compensation.

Lire aussi

Cette dernière, qui a porté l'affaire en justice en 2015, estime avoir été lésée lors de cette opération et affirme que le Barça, Neymar et sa famille puis Santos, dans un deuxième temps, se sont alliés pour dissimuler le montant réel de l'opération et "l'escroquer". Elle leur reproche de ne pas l'avoir informée de l'existence d'un contrat d'exclusivité signé en 2001 entre le joueur et le formation catalane qui a faussé, selon elle, le mercato en empêchant d'autres clubs de lutter pour le recruter.


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info