Le gardien sévillan Marko Dmitrovic a été agressé, jeudi 23 février, lors du barrage retour de Ligue Europa opposant son club au PSV Eindhoven.
Un individu, qui voulait en découdre, a tenté de le frapper au visage.
Le portier serbe s'est défendu, immobilisant son agresseur à terre.

Il n'avait "jamais rien vu de tel". Marko Dmitrović se souviendra de cette soirée à Eindhoven, mais sans doute pas comme il l'aurait espéré. Jeudi 23 février, alors que l'on jouait le temps additionnel du barrage retour de Ligue Europa entre le PSV et le FC Séville (2-0 pour les Néerlandais, 3-2 au score cumulé pour les Andalous), le Philips Stadion a été le théâtre d'un acte révoltant. Un geste d'une rare et extrême violence qui n'a sa place ni sur un terrain de football ni ailleurs.

Sur les images, captées depuis les tribunes par des supporters stupéfaits, on aperçoit un individu, qui a réussi à tromper la vigilance des stadiers, déambuler sur la pelouse, se dirigeant, d'un air menaçant, vers le gardien sévillan. L'homme, vêtu d'une veste noire, la tête recouverte d'une capuche, s'approche du portier serbe, l'invective puis tente de l'agresser physiquement, en le frappant au visage. Seul pour se défendre, le joueur andalou ne perd pas son sang-froid pour autant. Il esquive le coup-de-poing de son agresseur, le fait tomber avant de l'immobiliser au sol jusqu'à l'intervention de la sécurité. La scène surréaliste se conclut, quelques secondes plus tard, par l'évacuation du hooligan, sous les huées du public, estomaqué.

"Je n'ai jamais rien vu de tel", a réagi au micro de Movistar+ Marko Dmitrović, marqué au cou après son agression. "Il m'a poussé par derrière et a essayé de me frapper. Il m'a un peu touché. Je suis content d'avoir vu où il se trouvait et de l'avoir maîtrisé. Heureusement que je l'ai arrêté, d'autres choses auraient pu arriver. (...) La vérité est que je voulais le frapper, mais cela ne devrait pas ici. Il est dommage que de telles choses se passent sur un terrain de foot. L'UEFA doit intervenir, cela doit cesser. J'espère qu'ils le puniront pour l'exemple. J'ai été décontenancé, je ne me suis jamais battu de ma vie, mais je sais me défendre", a détaillé le gardien.


Y.R.

Tout
TF1 Info