GP de Malaisie : les neuf Australiens en slip ont été libérés

Edwy Malonga, avec AFP
Publié le 6 octobre 2016 à 12h26
GP de Malaisie : les neuf Australiens en slip ont été libérés

Source : AFP

FORMULE 1 - Après quatre jours de détention provisoire pour avoir fait l'étalage de leur sous vêtement aux couleurs du drapeau malaisien lors de la victoire du pilote Daniel Ricciardo à Sepang le week-end dernier, les jeunes hommes sont sortis de prison ce jeudi.

Ils se sont rendus au tribunal en costume. Et lors de l'audience, les prévenus, donc incarcérés pour "insulte délibérée dans l'intention de troubler l'ordre public et indécence", ont exprimé des remords pour leurs agissements lors de la victoire de leur compatriote Daniel Ricciardo. Ce dernier, avant leur comparution, avait d'ailleurs appelé les autorités malaisiennes à "laisser ces hommes d'une vingtaine d'années rentrer chez eux". Le pilote Red Bull a donc visiblement été entendu, puisque ces neuf jeunes Australiens, âgés de 25 à 29 ans, ont été libérés et qu'aucune charge n'a été retenue contre un. Même s'ils en sont pour une belle leçon de pudeur, dans un pays assez rigoriste sur les bonnes mœurs . 

Ainsi, le président du tribunal, Harith Sham Mohamad Yasin, leur a lancé : "Présenter le drapeau de telle manière heurte les sentiments de tous les Malaisiens". Avant de leur expliquer que leur "comportement  était totalement inapproprié". Les manifestations d'indécence publique ne sont en effet pas tolérées par les autorités de ce pays à majorité musulmane, mais où les étrangers se voient en général infliger une amende avant d'être expulsés dans ce type d'affaire.

Ce qui peut être considéré comme une blague stupide entre mecs en Australie peut être perçu très différemment dans un autre pays"

Julie Bishop, ministre australienne des Affaires étrangères

La ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, a de son côté expliqué que les intéressés ont reçu un assistance consulaire, tout en insistant sur la nécessité de "respecter les loi du pays dans lequel on se trouve". "Ce qui peut être considéré comme une blague stupide entre mecs en Australie peut être perçu très différemment dans un autre pays", a-t-elle déclaré à la chaîne australienne Channel Nine. Une mésaventure qui devrait leur passer l'envie à l'avenir d'ôter le pantalon.


Edwy Malonga, avec AFP

Tout
TF1 Info