La Coupe du monde 2022 au Qatar

Football : la Russie exclue du Mondial 2022

Maxence GEVIN
Publié le 28 février 2022 à 19h00, mis à jour le 28 février 2022 à 19h25
La Russie devrait être exclue de la prochaine Coupe du monde.

La Russie devrait être exclue de la prochaine Coupe du monde.

Source : NATALIA KOLESNIKOVA / AFP

La Russie a été exclue de la Coupe du monde de football par son organisatrice, la Fifa.
Les sélections nationales et des clubs russes sont suspendus "jusqu'à nouvel ordre" par les deux instances qui gèrent le football mondial et continental.
L'UEFA met fin à son partenariat avec Gazprom dans toutes les compétitions.

Le Mondial devrait se jouer sans la Russie. La Sbornaïa est exclue de la Coupe du monde de football par la Fifa, qui a annoncé lundi la suspension des sélections nationales et des clubs russes "jusqu'à nouvel ordre" en réaction à l'invasion de l'Ukraine, dans un communiqué commun avec la Confédération européenne (UEFA).

Les Russes, hôtes du dernier Mondial en 2018, sont donc disqualifiés des barrages de la prochaine édition, qu'ils devaient disputer fin mars contre la Pologne, avec un billet en jeu pour le tournoi au Qatar (21 novembre-18 décembre). 

Le football en plein soutien envers toutes les personnes touchées en Ukraine

La Fifa et l'Uefa

"Le football est ici totalement uni et en plein soutien envers toutes les personnes touchées en Ukraine. Les deux présidents espèrent que la situation en Ukraine s'améliorera significativement et rapidement afin que le football puisse à nouveau être vecteur d'unité et de paix entre les peuples", écrivent dans le communiqué commun Aleksander Ceferin et Gianni Infantino.

Une sanction qui planait

Dimanche dernier, la Fifa avait déjà prononcé une première salve de sanctions en imposant à la Russie d'évoluer sous le nom de "Fédération russe de football" et de jouer ses rencontres à domicile sur terrain neutre. Les drapeau et hymne russes ont également été bannis de ses épreuves. Ces mesures restaient, toutefois, très insuffisantes aux yeux de la Pologne, prochain adversaire des joueurs de Valeriy Karpin (barrage d'accession à la Coupe du monde, prévu le 24 mars prochain). C'est "totalement inacceptable. Cela ne nous intéresse pas de participer à ce match d'apparences. L'équipe nationale de Pologne ne VA PAS JOUER contre la Russie, peu importe le nom de l'équipe", a ainsi fustigé Cezary Kulesza, son président. La Suède et la République Tchèque, qui doivent aussi participer aux barrages de qualifications à la Coupe du monde, ont également fait part de leur mécontentement. 

En durcissant sa position, la Fifa s'aligne sur les récentes recommandations du Comité international olympique (CIO), selon lesquelles il ne fallait "pas inviter" les athlètes et équipes russes et biélorusses dans les compétitions sportives internationales. La France, par l'intermédiaire du président de la Fédération Noël Le Graët, avait affirmé dimanche qu'elle ne s'opposerait pas à une exclusion russe de la Coupe du monde.

Le pays de Vladimir Poutine se retrouve totalement isolé sur le plan sportif. Cela aurait notamment pour conséquence d'exclure l'équipe féminine de Russie de l'Euro en juillet en Angleterre. 

Lire aussi

Sur la scène européenne toujours, mais chez les clubs cette fois, le Spartak Moscou - engagé en 8e de finale de Ligue Europa contre le RB Leipzig - ne pourra pas jouer sa place. Comme la sélection nationale, les clubs russes sont, eux aussi, suspendus de toute participation jusqu'à nouvel ordre.


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info