Chaos au Stade de France : après le fiasco, le temps des explications... et des enquêtes

Chaos au Stade de France : au 20H de TF1, Gérald Darmanin évoque "des problèmes exclusivement avec la tribune britannique"

Aurélie Loek
Publié le 31 mai 2022 à 8h30, mis à jour le 31 mai 2022 à 14h40
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Après le fiasco de la finale de la Ligue des champions, Gérald Darmanin continue de rejeter en bloc toute responsabilité des autorités.
Durant son passage au 20H de TF1, ce lundi, il a souligné qu'il y avait eu des problèmes seulement du côté de la tribune britannique.
Il a aussi pointé l'importance d'une fraude massive.

Deux jours plus tard, les différents acteurs qui devaient assurer la bonne tenue de la finale de la Ligue des champions organisée au Stade de France continuent de se rejeter la responsabilité des différents problèmes survenus samedi soir. Présent au 20H de TF1 ce lundi 30 mai, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a de nouveau répété sa ligne défense, insistant sur la fraude massive aux faux billets et la mauvaise gestion du club de Liverpool et de ses supporters. 

Des évacuations "avec parfois des moyens difficiles à voir à la télévision"

Reprenant le déroulé des faits, le ministre a insisté sur les 30.000 à 40.000 supporters anglais qui seraient arrivés sur le parvis du stade avec de faux billets - de manière consciente ou non - ou sans billets, et qui auraient malgré tout tenté d'assister au match. "On a eu des problèmes exclusivement avec la tribune britannique", a déploré Gérald Darmanin, tout en assurant que cela ne voulait pas dire que les Anglais étaient automatiquement les faussaires responsables de ce "bouchon". Une enquête sur cette fraude massive a d'ailleurs été ouverte par le procureur de la République.

Cette fraude aurait d'ailleurs été facilitée du côté du club de Liverpool, du fait de l'exigence de tickets papier, plus facilement falsifiables. "La logique veut que tous les billets soient désormais électroniques. Là, il se trouve que les clubs de foot, notamment Liverpool, ont demandé l'intégralité de leurs billets en papier. C'est un peu étonnant. On s'en étonne", a encore ajouté le ministre. Selon le ministre, parmi les 29 personnes interpellées à l'intérieur du Stade de France, la moitié était d'origine britannique et assistait au match sans billet.

Malgré ce problème de fraude, le club de Liverpool, les médias britanniques et même la police au Royaume-Uni ont surtout déploré le traitement des supporters anglais, critiquant la gestion de l'événement par les forces de l'ordre françaises. "Ce qu'il s'est passé est très regrettable, nous sommes très touchés que l'image de la France soit impactée et que la fête ait été gâchée", a déclaré Gérald Darmanin face à Gilles Bouleau.

Lire aussi

Le ministre de l'Intérieur a reconnu qu'il y avait eu, samedi, des "images déplorables et des utilisations qui n'ont pas été proportionnées". Pour autant, il a aussi défendu l'action des forces de l'ordre. "S'il n'y avait pas eu les décisions du préfet de police, et si on n'avait pas évacué une partie avec parfois des moyens difficiles à voir à la télévision, il y aurait eu sans doute des morts", a encore insisté le ministre, vantant également l'efficacité des policiers face aux problèmes de délinquance.

Afin de tenter de tirer les événements au clair, le ministère des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques a par ailleurs fait savoir dans un communiqué qu'il avait "été instamment demandé à l’UEFA de mener sans délai une enquête approfondie sur les failles constatées en matière de billetterie", en plus d'une saisine faite par le préfet de Police de Paris. Plus tôt dans la soirée, l'UEFA avait déjà annoncé l'ouverture d'une "enquête indépendante" sur le fiasco sécuritaire survenu samedi.


Aurélie Loek

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info