La 2e phase de vente de billets pour les JO de Paris 2024 a débuté jeudi 11 mai.
Elle est consacrée à la vente des billets à l'unité.
Selon les organisateurs, elle a suscité un "très fort engouement", avec plus d'un million de nouveaux billets achetés en 48 heures.

La deuxième phase de vente de billets pour les Jeux olympiques de 2024 s'est ouverte jeudi 11 mai. Après une première phase qui a viré à la polémique en raison de prix jugés excessifs, les organisateurs se sont félicités du "très fort engouement" que cette nouvelle vente suscite. Selon eux, plus d'un million de nouveaux billets ont été vendus en 48 heures.

1,5 million de billets disponibles pour la 2e phase de vente

Cette deuxième phase est consacrée à la vente de billets à l'unité. Quatre millions de personnes s'y sont inscrites, pour 1,5 million de billets disponibles. "Même si, comme pour la 1ère phase de vente, la demande de billets est très supérieure à l'offre, il reste à l'entame de cette 3e journée de vente une grande diversité d'offres permettant de vivre les Jeux à tous les prix", assure l'organisation dans un communiqué.

Selon les organisateurs, une vingtaine de sports ou disciplines est déjà "sold out" (entièrement vendu). Des places en finale de certaines disciplines sont néanmoins encore disponibles, annoncent les organisateurs des Jeux, citant des billets à 290€ pour celle de handball à Lille ou encore à 690€ pour celle de la perche ou des épreuves du Décathlon. Plus accessibles, Paris-2024 met aussi en avant "des places à 50€ et moins encore disponibles dans une dizaine de sports/disciplines".

À l'issue de la première phase, 3,25 millions de billets avaient été vendus. Sur les dix millions de billets des JO, huit millions sont vendus directement au grand public. L'État va de son côté acheter 400.000 billets pour des scolaires, des bénévoles du mouvement sportif, des personnes en situation de handicap... pour un montant de 11 millions d'euros, pour les Jeux olympiques et paralympiques. Les collectivités, Paris ou le département de la Seine-Saint-Denis par exemple, ont pré-commandé des billets. 

Il y aura ensuite encore une vente à la fin de l'année 2023 et jusqu'en 2024 "au fil de l'eau, selon le principe du premier arrivé, premier servi", a expliqué le comité d'organisation. Les recettes de billetterie doivent rapporter près de 1,4 milliard d'euros sur un budget global de 4,4 milliards d'euros du comité d'organisation. 


A. Lo.

Tout
TF1 Info