Tokyo 2021 : des JO sous le signe du Covid

JO de Tokyo : champion olympique du 400 m haies, le Norvégien Karsten Warholm pulvérise le record du monde

Publié le 3 août 2021 à 7h39
Le Norvégien Karsten Warholm après son record du monde et son titre olympique en 400 m haies le 3 août 2021

Le Norvégien Karsten Warholm après son record du monde et son titre olympique en 400 m haies le 3 août 2021

Source : Jewel SAMAD / AFP

SENSATIONNEL - Le Norvégien Karsten Warholm a été sacré champion olympique du 400 mètres haies en pulvérisant son propre record du monde. Il devient le premier homme à passer sous les 46 secondes sur la distance.

Il n'en revient (presque) pas. À en croire sa tête au moment de passer la ligne d'arrivée, le Norvégien Karsten Warholm a sans doute compris qu'il venait de marquer l'histoire. Sacré champion olympique du 400 mètres haies dans la nuit de lundi à mardi, l'athlète de 25 ans a fait mieux que glaner la médaille d'or : il a pulvérisé son propre record du monde de près de huit dixièmes.

Le Norvégien, couloir 6, a pris les devants dès le départ. Impeccable sur toutes les haies, il est sorti en tête lors du dernier virage, coupant la ligne d'arrivée en 45"94. Il devient ainsi le premier homme à passer sous les 46 secondes sur la distance et écrase son propre record du monde, qu'il détenait depuis un mois en 46"70. Les deux mains sur la tête, la bouche grande ouverte, Karsten Warholm ne semblait pas y croire en regardant l'écran géant du stade olympique de Tokyo, quelques secondes après s'être offert l'or.

Le médaillé d'argent a aussi battu le record du monde

"C'est fou, un moment vraiment très spécial, cela va être la plus grande chose que j'ai jamais réalisée", a-t-il réagi au micro de France Télévisions après sa course, en ayant une pensée pour son dauphin, l'Américain Rai Benjamin. Car le néo-médaillé d'argent a réalisé un chrono qui aurait dû lui permettre de monter sur la plus haute marche du podium. Arrivé en 46"17, il a battu de plus d'une demi-seconde le précédent record du monde, pulvérisé devant ses yeux par Warholm.

Lire aussi

Vainqueur du 400 mètres haies le plus rapide de l'histoire, le Norvégien confirme ainsi sa mainmise totale sur la discipline. Double champion du monde en 2017 et 2019, il a désormais tout gagné sur cette épreuve puisqu'il possède également le titre européen depuis 2018. Le Brésilien Alison Dos Santos, en bronze, échoue, lui, à deux petits centièmes de l'ancien record du monde (46"72) et complète le podium.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info