Tokyo 2021 : des JO sous le signe du Covid

JO de Tokyo : Gignac se paie "certains clubs français" qui ont refusé de libérer leurs joueurs

La rédaction de LCI
Publié le 30 juillet 2021 à 9h23
L'attaquant français André-Pierre Gignac, auteur de quatre buts et une passe décisive, aux Jeux de Tokyo.

L'attaquant français André-Pierre Gignac, auteur de quatre buts et une passe décisive, aux Jeux de Tokyo.

Source : KAZUHIRO NOGI / AFP

AMERTUME - Toujours en colère après l'élimination précoce des Bleus à Tokyo, André-Pierre Gignac a critiqué, vendredi 30 juillet, les clubs français qui ont refusé de jouer le jeu, en mettant à disposition leurs joueurs.

C'est peu de dire qu'il est amer. L'aventure catastrophique des Bleus à Tokyo, renvoyés à la maison dès le premier tour du tournoi olympique auquel la France n'avait plus participé depuis 1996, André-Pierre Gignac l'a encore en travers de la gorge. Le capitaine de l'équipe de France olympique, éliminée avec deux défaites en trois matchs et onze buts encaissés, a critiqué ce vendredi l'attitude de certains clubs français qui ont refusé de libérer des joueurs pour participer aux JO.

"Les Jeux, c'est une expérience unique à vivre. Pas de MERCI à certains clubs français. J'espère qu'en 2024 la mentalité aura bien changé et qu'on pourra gagner l'or chez nous en France  !", a écrit l'attaquant des Tigres de Monterrey dans un message publié sur Twitter et Instagram. "Cette année, nous y sommes allés avec nos 'cojones'. BRAVO à tous nos jeunes joueurs en devenir."

Le sélectionneur Sylvain Ripoll a rencontré d'énormes difficultés à composer son groupe pour les Jeux olympiques. La plupart des clubs de Ligue 1, à l'image de l'OGC Nice pour Amine Gouiri, de l'AS Monaco pour Benoît Badiashile ou du Stade Rennais pour Eduardo Camavinga, ayant refusé de mettre leurs joueurs à disposition de la sélection. En effet, les textes de la Fifa n'obligent pas les clubs à les laisser partir. "La FIFA laisse chaque club libre de décider. C'est une erreur", avait regretté le président de la Fédération française Noël Le Graët. "C'est une compétition qui doit être considérée comme les autres."

Auteur de quatre buts, dont un triplé contre l'Afrique du Sud (4-3), André-Pierre Gignac n'a pu éviter la sortie de route précoce des Bleus, après la correction reçue contre le Japon (4-0). Dans son message, l'ancien joueur de l'OM remercie par ailleurs "(ses) coéquipiers, (son) sélectionneur, le staff, le staff médical pour (leur) adaptation à cette situation inédite".


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info