Tokyo 2021 : des JO sous le signe du Covid

JO de Tokyo : Teddy Riner chute de l'Olympe, pas de triplé en or

Yohan ROBLIN
Publié le 30 juillet 2021 à 8h08
À Tokyo, le judoka Teddy Riner ne sera pas champion olympique pour la troisième fois.

À Tokyo, le judoka Teddy Riner ne sera pas champion olympique pour la troisième fois.

Source : FRANCK FIFE / AFP

DÉSILLUSION - Forcé au golden score, Teddy Riner a été renversé par le Russe Tamerlan Bashaev, numéro 1 mondial chez les plus de 100 kg, dès les quarts de finale, vendredi 30 juillet. Le double champion olympique ne remportera pas l'or tant désiré. Il tentera de se consoler avec le bronze, histoire de ne pas repartir bredouille.

Il est tombé de haut au pays du judo. Titré à Londres en 2016 et à Rio, quatre ans plus tard, Teddy Riner ne se coiffera pas d'une troisième couronne olympique. Un exploit seulement réussi par le Japonais Tadahiro Nomura, médaillé d'or en 1996, 2000 et 2004 chez les moins de 60 kg. Dans la mythique salle du Nippon Budokan, le temple de son sport, le judoka le plus titré de l'histoire a été battu par le Russe Tamerlan Bashaev, vendredi 30 juillet, en quarts de finale des JO de Tokyo. Dans un combat qu'il semblait maîtriser face au numéro 1 mondial, "Big Tedd" a été contré au golden score sur waza-ari.

Une énorme désillusion pour le leader de l'équipe de France de judo. Pestant contre la décision des arbitres, le pensionnaire du PSG judo a quitté le tatami, déçu et contrarié de voir son rêve de triplé olympique s'envoler si tôt. Car, avant son élimination précoce, il paraissait bien en place dans cette journée. Il avait débuté son tournoi par une victoire rapide par ippon contre l'Autrichien Stephan Hegyi, battu en à peine plus de deux minutes. Au tour suivant, plus gêné par l'Israélien Or Sasson, sa victime en demi-finale des Jeux olympiques de Rio, il avait pris son mal en patience pour s'imposer grâce à un waza-ari.

Passé à la trappe dès les quarts de finale, face au petit gabarit Bashaev (1,75m), qu'il avait toujours battu (quatre victoires), Teddy Riner a vu l'or olympique lui filer entre les doigts. Il y avait des signes avant-coureurs, diront certains. Pas épargné physiquement depuis les derniers Jeux, à l'image d'une grave blessure au genou en février 2021, qui aurait pu le priver des JO et qu'il a cachée plusieurs mois, le décuple champion du monde avait aussi perdu son invincibilité. Il s'était incliné contre le Japonais Kokoro Kageura, en février 2020, au Grand Slam de Paris. Sa première défaite depuis 2010 et 154 combats. 

Il y a une médaille olympique à aller chercher

Teddy Riner, double champion olympique de judo

"On est un petit peu tous sonnés", a commenté son coach personnel Laurent Calleja, au micro de France 2. "C'est difficile de dire dans quel état d'esprit il est. Il est tellement déçu, ça fait bientôt quatre ans qu'il bosse que pour ça tous les jours." "Ce n'est pas le résultat espéré", a réagi Teddy Riner, un peu plus tard, dans un message sur Twitter. "Mais il y a une médaille olympique à aller chercher."

Tout n'est en effet pas fini pour le géant tricolore. Il peut encore monter sur le podium olympique au Japon. Même si la déception doit être immense, le bronze est à sa portée. Il a déjà fait la moitié du chemin pour ravir cette médaille, qu'il avait déjà obtenue en 2008 lors de ses premiers Jeux à Pékin. En repêchage, Teddy Riner a battu sur ippon le Brésilien Rafael Silva, médaillé de bronze en 2012 et 2016. Une victoire qui lui donne le droit de disputer un combat pour le bronze contre un des perdants des demi-finales. Si ce n'est évidemment pas le métal qu'il espérait ramener de Tokyo, c'est toujours mieux que rien.


Yohan ROBLIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info