Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Jeux paralympiques : le comité international accuse Pékin de censure à propos de l'Ukraine

Maxence GEVIN
Publié le 5 mars 2022 à 15h37
Discours président du CIP lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques de Pékin.

Discours président du CIP lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques de Pékin.

Source : Bob MARTIN / OIS/IOC / AFP

Le Comité international paralympique (CIP) a demandé des comptes à la télévision chinoise après l'apparente censure du discours anti-guerre de son président lors de la cérémonie d'ouverture de Jeux paralympiques de Pékin, a-t-il annoncé ce samedi.
La référence au conflit russo-ukrainien, au début de son intervention, aurait notamment été caviardée.

La Chine s'invite, à sa façon, dans le conflit entre la Russie et l'Ukraine. Au lendemain du lancement des Jeux paralympiques de Pékin, le Comité international paralympique (CIP) a déploré la censure exercée par le régime chinois. Vendredi soir, son président, Andrew Parsons, avait prononcé un discours anti-guerre lors de la cérémonie d'ouverture. Or ce passage a été coupé par les télévisions chinoises, dans un contexte où le conflit en Ukraine a déjà fait plusieurs centaines de morts. "Nous sommes au courant des informations de presse (évoquant la situation) et avons demandé une explication à CCTV [télévision étatique chinoise]", a annoncé samedi Craig Spence, porte-parole du CIP. "Cela fait 24 heures et nous attendons toujours une réponse", a-t-il déploré. 

"Paix !"

Vendredi, le président du CIV avait entamé son dicsours par de vibrants propos sur la guerre. "Le XXIe siècle est fait pour le dialogue et la diplomatie, non pour la guerre et la haine", avait ainsi clamé Andrew Parsons. "La trêve olympique pour la paix pendant les Jeux olympiques et paralympiques est une résolution de l'ONU adoptée par consensus par 193 États membres lors de la 76e Assemblée générale de l'ONU. Elle doit être respectée et observée, non violée", a-t-il encore lancé. "Paix!", a-t-il enfin réclamé. Néanmoins, lors de la retransmission sur CCTV, cette intervention, en anglais, a été mise en sourdine et le présentateur n'a proposé comme traduction en chinois qu'une version très édulcorée, loin des propos tenus. 

Pour rappel, la Chine, pays ami de la Russie, a renforcé ses liens diplomatiques et stratégiques avec Moscou ces dernières années face aux Occidentaux. Le gouvernement de Pékin semble, toutefois, relativement gêné par la guerre en Ukraine. Ainsi, pour ne pas s'aliéner Vladimir Poutine, il ne condamne pas l'invasion et n'incite pas les Chinois à exprimer leur solidarité envers les Ukrainiens. Pour autant, la Chine ne soutient pas non plus ouvertement la Russie pour ne pas sembler valider une agression militaire, en témoigne son abstention lors du vote de la résolution contre la guerre par l'Assemblée générale de l'ONU, le 2 mars. 

Lire aussi

À noter que les diffuseurs chinois de la Premier League anglaise de football ne proposeront pas de matches ce weekend, plusieurs témoignages de soutien à Kiev étant prévus par les clubs et leurs joueurs. 


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info