JO 2024 : ce qu'il faut savoir sur la troisième phase de la billetterie, qui ouvre ce mercredi

Publié le 4 juillet 2023 à 19h54

Source : JT 20h Semaine

La troisième phase de vente des billets pour les Jeux olympiques 2024 ouvre ce mercredi 5 juillet.
Cette fois, aucun tirage au sort n'est prévu : chacun peut tenter sa chance.
Mais, tous les sports ne seront pas mis en vente.

Vous rêvez de décrocher un précieux sésame pour assister aux épreuves olympiques dans un an en France ? Ce sera possible dans les prochaines heures. Après deux premières phases de vente où des millions de billets ont été achetés, parfois au prix fort, le comité d'organisation de Paris 2024 ouvre une troisième session. À compter de ce mercredi 5 juillet à 10h, un peu moins de trois millions de tickets seront en vente.

Comment accéder à la billetterie ?

Cette fois, inutile de croiser les doigts pour être tiré au sort. Contrairement aux deux premières, cette nouvelle phase de vente est ouverte à tous. "Chacun pourra tenter sa chance à sa convenance, à partir de demain, selon la règle du premier arrivé, premier servi, où qu'il se trouve, en France comme à l'étranger", indique Paris 2024. La plateforme officielle, accessible sur tickets.paris2024.org, restera ouverte jusqu'à ce que tous les billets trouvent preneurs.

Quels sports seront en vente et à quels prix ?

Si vous rêvez d'assister à de l'athlétisme, de la natation ou encore du judo, cette session de vente ne répondra pas tout à fait à vos attentes. À compter de ce mercredi, seuls quatre sports sont concernés par la billetterie "grand public". Il s'agit du basket et du handball pour les rencontres se disputant à Lille, des matchs de football à Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Nice et Saint-Etienne, et de la voile, à Marseille. Cette phase de vente "mettra en lumière les épreuves qui se dérouleront dans les territoires", explique Paris 2024.

Quelque 150.000 de ces places seront accessibles dès 24 euros, le prix plancher pour ces JO, essentiellement pour le football. Des billets sont d'ailleurs toujours disponibles pour voir les Bleus (à Marseille et Nice) ou les Bleues (à Lyon et Saint-Étienne) lors de la phase de groupes. Les prix grimpent ensuite jusqu'à 320 euros, pour des quarts de finale de handball par exemple.

Quid des autres épreuves ?

Pour assister aux autres sports olympiques, tout n'est pas perdu. "Une plateforme de revente sera mise en place à partir du printemps 2024", assurent les organisateurs. "Il y aura des opportunités jusqu'au bout", promettent-ils. Même si pour les sites qui ont des jauges assez faibles, comme la Concorde, qui accueillera les sports urbains, ou pour le cyclisme sur piste, il y aura "très peu de billets" mis en vente.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info