Des JO d'hiver de Pékin sous le signe du Covid

JO de Pékin : Tessa Worley et Kevin Rolland désignés porte-drapeaux de la délégation française

I.N avec AFP
Publié le 26 janvier 2022 à 21h08, mis à jour le 29 janvier 2022 à 20h40
JO de Pékin : Tessa Worley et Kevin Rolland désignés porte-drapeaux de la délégation française

Source : AFP

La skieuse alpine Tessa Worley et le skieur freestyle Kevin Rolland ont été désignés porte-drapeaux de l'équipe de France pour les Jeux olympiques d'hiver.
La cérémonie d'ouverture aura lieu le 4 février prochain, à Pékin.

La délégation française connaît désormais ses têtes de gondole. Les athlètes qui défendront les couleurs tricolores lors des Jeux olympiques d'hiver à Pékin (Chine) en février prochain seront amenés par Tessa Worley et Kevin Rolland. La skieuse alpine et le skieur freestyle ont été désignés porte-drapeaux, ce mercredi, à neuf jours de la cérémonie d'ouverture.

Un "magnifique duo" pour mener les Bleus

Ce duo homme-femme, comme aux Jeux de Tokyo cet été, a été élu par un collège d'"ambassadeurs" des différentes fédérations. Il succède au quintuple champion olympique de biathlon Martin Fourcade, porte-drapeau aux Jeux de PyeongChang en 2018. Le biathlète et fondeur Benjamin Daviet mènera, lui, la délégation française en ouverture des Jeux paralympiques (4-13 mars).

La ministre chargée des Sports, Roxana Maracineanu, a salué un "magnifique duo pour guider notre équipe".

Un revenant et une quête de médaille

Tessa Worley, 32 ans, est à la recherche d'une première médaille olympique. Après 15 victoires en Coupe du monde et un globe de géant en 2017, la double championne du monde de slalom géant se présentera sur la discipline reine de ces Jeux, le ski alpin, avec un statut bien particulier. Elle sera associée à Kevin Rolland, de deux mois son aîné, déjà détenteur d'une médaille de bronze en 2014.

La star du ski halfpipe revient pourtant de loin. En 2019, Kevin Rolland est victime d'un grave accident lors d'une chute. Au moment de tenter le record du monde de hauteur en quarterpipe, il perd l'équilibre, tombe de plus de dix mètres et atterrit sur le haut du mur. Il est alors victime d'un traumatisme crânien, se fracture le bassin, et est touché aux poumons, aux côtes, au foie, à la rate, et aux reins. Il est placé dans le coma plusieurs jours, avant de revenir à la compétition en 2021.

Avec Tessa Worley, il forme un duo de revanchards et de combattants pour éclairer la délégation française à Pékin, quatre ans après le record de médailles (15, dont cinq en or) obtenu à Pyeongchang, en Corée du Sud.


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info