Des JO d'hiver de Pékin sous le signe du Covid

JO de Pékin : en or sur la poursuite, Quentin Fillon Maillet entre dans l'histoire

Publié le 13 février 2022 à 12h50
JT Perso

Source : JT 13h WE

Une fois de plus magistral, Quentin Fillon Maillet est devenu champion olympique de la poursuite, dimanche 13 février.
Déjà titré sur l'individuel, le Jurassien de 29 ans s'est emparé de sa quatrième médaille à Pékin.
Il est le premier athlète français à réussir une telle moisson sur une même édition des Jeux d'hiver.

Il voulait "écrire l'histoire". Avec trois podiums en trois courses, Quentin Fillon Maillet avait déjà marqué de son empreinte ces JO de Pékin. Il s'était hissé au niveau de la légende Martin Fourcade, trois fois médaillé lors des mêmes Jeux en 2014 puis 2018, et d'Anaïs Bescond, triple médaillée à Pyeongchang, il y a quatre ans. À croire que partager avec eux cette place au panthéon du sport tricolore ne lui suffisait pas. Dimanche 13 février, en s'adjugeant l'or sur la poursuite, son deuxième titre après l'individuel, il est devenu le premier Français à remporter quatre médailles lors d'une même édition aux Jeux olympiques d'hiver.

Un tour de force inédit qui s'est joué sur le pas de tir de Zhangjiakou. Parti en deuxième position, avec 26" de retard sur son grand rival, Johannes Boe, au lendemain de l'argent ravi sur le sprint, le Jurassien a réussi un coup de maître. Malgré un souci de carabine, il a blanchi toutes ses cibles (20/20), quand le Norvégien, puni par le vent, a lui abandonné tout espoir de titre puis de podium. Le cadet de la fratrie Boe a multiplié les tours de pénalité sur l'anneau, après avoir raté deux cibles sur son second tir couché, trois sur le premier tir debout et encore deux sur le dernier tir. 

Je suis tellement fier de moi

Quentin Fillon Maillet, champion olympique de la poursuite

En tête, après s'être débarrassé de Johannes Boe, "QFM" a vu Eduard Latypov lui rester dans les skis. Au coude-à-coude avec le Russe, au moment du dernier tir, le deuxième debout, le leader du classement général de la Coupe du monde n'a pas flanché. Il a blanchi à nouveau les cinq cibles face à lui, à une vitesse hallucinante. Latypov, mis sous pression, a craqué sur son avant-dernière balle, scellant le sort de la course. 

Ressorti avec 41" d'avance, le désormais double champion olympique s'est envolé pour un ultime tour en forme de marche triomphale. "Double champion olympique !", a-t-il crié, en coupant la ligne d'arrivée. "Je suis tellement fier de moi aujourd'hui, les conditions étaient tellement difficiles, le vent, la neige. C'était vraiment très, très difficile de se battre pendant toute la course", a apprécié le héros français de cette quinzaine pékinoise.

Le voilà, en tout cas, avec deux rebloques d'or et deux d'argent. Et ce n'est peut-être pas fini, puisqu'il lui reste le relais masculin mardi et la mass start vendredi (10h en France). D'ici là, Quentin Fillon Maillet va pouvoir savourer. Tout comme la délégation française, qui engrange sa 10e médaille dans ces Jeux, la troisième du jour après le bronze de Mathieu Faivre en géant et des fondeurs sur le relais 4x10km. Un dimanche qui restera dans les annales tricolores. 


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info