La Coupe du monde 2022 sur TF1

Kylian Mbappé en Bleus, une influence qui va (bien) au-delà des buts marqués

par Maxence GEVIN
Publié le 29 novembre 2022 à 18h39, mis à jour le 29 novembre 2022 à 20h27
JT Perso

Source : Le JT

Depuis le début de la Coupe du monde, Kylian Mbappé a déjà trouvé le chemin des filets à trois reprises.
Son doublé contre le Danemark a permis à l'équipe de France de s'imposer et de valider son ticket pour les huitièmes de finale de la compétition.
S'il affiche des statistiques impressionnantes, avec déjà 31 réalisations en Bleus en 61 sélections, l'attaquant du PSG est indispensable sous bien d'autres aspects.

Le "monsieur plus" de la sélection tricolore. Déjà auteur de 31 buts en Bleus (auxquels s'ajoutent 22 passes décisives), Kylian Mbappé a déjà fait une entrée fracassante dans le top 10 des meilleurs réalisateurs avec la tunique frappé du coq. Avec son doublé salvateur contre le Danemark (2-1), il a ainsi égalé le total de Zinedine Zidane. Le tout, en seulement 61 sélections (contre 108 pour son illustre aîné). Il ne compte plus que 20 longueurs de retard sur son coéquipier Olivier Giroud, qui a rejoint Thierry Henry en tête de ce classement avec 51 buts. En Coupe du monde, l'attaquant du PSG est d'ores et déjà le deuxième français de l'histoire en termes de buts marqués (7 contre 13 pour Just Fontaine). 

Il s'est toujours inscrit dans un cadre collectif

Didier Deschamps

On l'a compris, le natif de Bondy affole les statistiques. Véritable machine à buts, il est bien parti pour battre tous les records en équipe de France. Pourtant, son impact va bien au-delà de ces chiffres bruts, déjà gargantuesques. "Il est important, décisif et prend la lumière avec ses performances. Mais il s'est toujours inscrit dans un cadre collectif", résume son sélectionneur, Didier Deschamps

Sa vitesse, déjà, constitue une arme fatale face aux blocs adverses regroupés, mais aussi contre les équipes trop enhardies au pressing. Cela s'est déjà vérifié dans les deux premiers matchs de ce Mondial, dans autant de configurations différentes, contre les Australiens puis les Danois. Kylian Mbappé a, par exemple, failli provoquer un carton rouge scandinave, en partant dans le dos de la défense sur une superbe passe fouettée d'Antoine Griezmann et en mettant à la faute un Andreas Christensen en retard.

Plus de ballons touchés dans la surface adverse que... 9 pays

Par ailleurs, sa présence dans le dernier tiers adverse est tout bonnement époustouflante. Selon Opta, le joueur formé à l'AS Monaco a touché, à lui seul, davantage de ballons dans la surface adverse (28) que neuf sélections (Costa Rica, Qatar, Maroc, Australie, Pays-Bas, Mexique, Ghana, Suisse et Belgique) depuis le début de la compétition. En ouverture, contre les Socceroos, il a effectué la bagatelle de... 19 touches dans la surface australienne. Un record dans une rencontre de Coupe du monde depuis 1970. 

Lire aussi

De même, la "fusée" des Bleus est le joueur qui a été impliqué sur le plus de séquences dans le jeu amenant à un tir (23) et à un but (5) dans cette Coupe du monde. Un chiffre qui illustre bien son immense production offensive. Pareillement, il affiche le meilleur total d'expected goals - les "buts attendus" selon plusieurs critères comme la position de la frappe ou le nombre d'adversaires dans la zone - (4.3). De quoi écœurer la concurrence... et rêver d'une troisième étoile ? 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info