L’UEFA voudrait offrir un (gros) parachute doré à Michel Platini

Hamza Hizzir
Publié le 20 septembre 2016 à 18h01
L’UEFA voudrait offrir un (gros) parachute doré à Michel Platini

Source : ARIS MESSINIS / AFP

L'essentiel

GROS SOUS – Le président déchu de l’UEFA, Michel Platini, pourrait se voir offrir par l’instance des indemnités conséquentes, malgré les soupçons de corruption qui pèsent sur lui. C’est ce que révèle ce mardi le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Ce n’est pas banal que de démissionner tout en touchant des indemnités, hors plan de départ volontaire. C’est pourtant le sort qui attend, à en croire le très sérieux Frankfurter Allgemeine Zeitung, Michel Platini, suspendu par la commission d’éthique de la Fédération internationale de football (Fifa) pour avoir reçu un versement présumé illégal de 1,8 million d’euros de la part de Sepp Blatter, et qui, en conséquence, avait démissionné de la présidence de l’Union européenne des associations de football (UEFA) le 9 mai dernier. Selon le quotidien allemand, l’instance envisage en effet d’offrir à son dirigeant déchu une somme à sept chiffres, en guise d’indemnités de départ et de retraite.

« Michel Platini ne touche plus de salaire de l’UEFA. Le sujet de sa rémunération depuis sa suspension va être abordé dans les mois à venir par le comité exécutif de l'UEFA, sur la proposition et sur les conseils du nouveau comité de compensation de l'UEFA et d'experts en droit », a répliqué, dans un communiqué transmis à l’AFP, la plus puissante des Confédérations continentales, dont le nouveau président, Aleksander Ceferin, a été élu la semaine dernière. Au mois de janvier, l’instance avait affirmé que Michel Platini continuerait de toucher son salaire de 2 millions de francs suisses par an « jusqu’à nouvel ordre », sans rien préciser depuis. La procédure pénale dont le Français fait l’objet, en Suisse, devrait, a priori, le priver de toute indemnité. Mais on n’est jamais au bout de nos surprises.