Laurent Blanc agacé par "la nouvelle génération quasiment ingérable"

Adrien Chantegrelet
Publié le 15 décembre 2015 à 10h24
Laurent Blanc agacé par "la nouvelle génération quasiment ingérable"

INTERVIEW – Elu meilleur entraîneur français de l'année, Laurent Blanc s'est longuement confié dans les colonnes de France Football. L'entraîneur du Paris Saint-Germain a notamment abordé le thème de la jeune génération qui est selon lui "quasiment ingérable".

Le quadruplé historique remporté avec le Paris Saint-Germain la saison passée, ainsi que son excellent début de Championnat ne sont pas passés inaperçus. Pour la seconde fois de sa carrière, Laurent Blanc a été élu, sans grande surprise, meilleur entraîneur français de l'année par le magazine France Football. A l'occasion de la remise de son prix, le Cévenol s'est longuement confié dans les colonnes de l'hebdomadaire et en a ainsi profité pour faire part de son ressenti sur le football moderne.

Ce dernier est notamment marqué par l'émergence de footballeurs de plus en plus précoces, désireux de gravir les échelons le plus rapidement possible, à peine la majorité atteinte. Confronté à cette "nouvelle génération" parfois capricieuse, notamment lors de son expérience en tant que sélectionneur de l'équipe de France, Blanc doit également gérer le cas Adrien Rabiot au Paris Saint-Germain. S'il ne cite pas explicitement le nom du milieu de terrain parisien âgé de 21 ans, l'entraîneur du club de la capitale se montre très critique vis-à-vis de ces jeunes "qui veulent tout, tout de suite."

"Les anciens ont autre chose à faire que d'éduquer leurs jeunes collègues"

"La nouvelle génération est quasiment ingérable. Attention, ce ne sont pas des mauvais garçons. Ils ont des côtés attachants. Mais le gros problème, aujourd'hui, c'est qu'ils veulent tout, tout de suite. A 17, 18, 19 ou 20 ans, regrette Laurent Blanc. Pour être reconnu et avoir un statut, il faut un minimum de travail même avec beaucoup de talent. Les jeunes n’ont plus la patience d’attendre et de bonifier leurs qualités par le travail. Les anciens ont autre chose à faire que d’éduquer leurs jeunes collègues."

Une déclaration qui prend tout son sens, une semaine seulement après la sortie médiatique d'Adrien Rabiot, qui s'était dit prêt à voir ailleurs l'hiver prochain si son temps de jeu venait à baisser lors des prochaines semaines. Blanc avait déjà fait part de son agacement sur le sujet en expliquant être "énervé par ce genre de choses. Il doit comprendre que quand on signe un contrat de cinq ans, il faut respecter tout ça, il faut respecter son club formateur." Des convictions revendiquées et assumées de la part de Laurent Blanc.

A LIRE AUSSI >> Le PSG tombe de nouveau sur Chelsea en 8es de finale de Ligue des champions


Adrien Chantegrelet

Tout
TF1 Info