Après d'âpres négociations, le FC Sochaux-Montbéliard a donné son feu vert à la reprogrammation de son match contre le SM Caen.
Initialement prévu samedi 14 janvier, le jour des obsèques de l'épouse de l'entraîneur normand, Stéphane Moulin, ce choc de la 19e journée de Ligue 2 a été repoussé au vendredi 20 janvier (18h30).

La raison l'a emporté. Après une journée de tractations, et de multiples retournements de situation, le FC Sochaux-Montbéliard s'est résigné à reporter son match contre le Stade Malherbe de Caen. D'abord intraitable sur la question, malgré l'organisation des funérailles de la femme de l'entraîneur adverse, le club doubiste a fait marche arrière face à l'avalanche de critiques sur les réseaux sociaux. 

"La rencontre FCSM-SM Caen, comptant pour la 19e journée de Ligue 2 BKT, a été décalée au vendredi 20 janvier à 18h30", a indiqué la direction dans un communiqué jeudi, se disant "satisfaite qu’une issue favorable ait pu être trouvée après consultation de toutes les parties concernées". La Ligue de Football professionnel (LFP) et le diffuseur, BeINSports, ont notamment fait preuve de flexibilité pour trouver une nouvelle date, en proposant plusieurs autres créneaux. 

De multiples revirements de situation

Le club normand avait officiellement formulé cette demande en raison des obsèques de l'épouse de Stéphane Moulin, son entraîneur, prévues le même jour. Plus tôt dans la journée de jeudi, le FCSM avait fait part de son refus de repousser la rencontre, initialement prévue samedi 14 janvier (15h00). Il invoquait des accrocs logistiques inhérents à une nouvelle programmation, et surtout "la difficulté à mobiliser le personnel de contrôle et de sécurité adapté". Le président Samuel Laurent a même évoqué des surcoûts de "plusieurs centaines de milliers d'euros".

Le football, c'est d'abord un jeu
Pierre-Antoine Capton

Une décision, en désaccord avec l'avis de toutes les autres parties, vivement condamnée par la sphère médiatique et de nombreuses personnalités. "Le football, c'est d'abord un jeu. Les clubs sont des familles. Malheureusement, tant que certains l'oublieront, on continuera à voir des comportements pathétiques. Merci pour le soutien de tous les autres clubs", avait fustigé Pierre-Antoine Capton, l'un des copropriétaires du SMC. Dans le même temps, il a laissé filtrer la possibilité d'un forfait de son club en cas de maintien, en l'état, du match. "Notre position a toujours été claire quand nous avons appris la date des funérailles : la place du Stade Malherbe Caen est aux côtés de son entraîneur", martèle le président malherbiste Olivier Pickeu. 

La fronde a finalement eu raison de l'intransigeance du FC Sochaux-Montbéliard. La Ligue de football professionnel a ainsi pu acter la nouvelle programmation, vendredi 20 janvier (18h30) au stade Auguste-Bonal. "En ce moment d’une grande douleur, la LFP adresse ses plus sincères condoléances à Stéphane Moulin, sa famille, ses proches ainsi qu’à l’ensemble du Stade Malherbe Caen", conclut l'instance. 

Sochaux occupe actuellement la troisième place du championnat de Ligue 2 (30 points), quelques longueurs devant Caen (8e, 25 points). 


M.G

Tout
TF1 Info