Qualifié après sa "remontada" face au Barça, le PSG affrontera le Borussia Dortmund en demi-finale de la Ligue des champions (30 avril ou 1ᵉʳ mai / 7 ou 8 mai).
Une double confrontation largement à la portée des Parisiens, qui ont déjà battu les Allemands ces derniers mois.
Est-ce l'adversaire idéal pour se hisser en finale ?

Pour Paris, le rêve est toujours permis. Contraint à l'exploit après sa défaite à l'aller face au Barça (2-3), le PSG s'est largement imposé mardi soir, à Barcelone (1-4), pour renverser une situation mal embarquée et mettre, pour la quatrième fois de son histoire, les pieds en demi-finale de la Ligue des champions.

Ce sera face au Borussia Dortmund. Tandis que les Parisiens éliminaient Barcelone, les Allemands ont, eux aussi, réussi leur "remontada". Défaits à Madrid la semaine dernière (2-1), ils ont obtenu leur ticket pour le dernier carré à l'issue d'un match fou (4-2), laissant à la porte Antoine Griezmann et ses coéquipiers.

Un historique favorable à Paris...

Reste qu'un tel adversaire n'a rien d'insurmontable pour Paris. Encore moins à la vue des résultats récents. Car si le PSG et Dortmund vont se battre pour une place en finale, les deux équipes se sont déjà affrontées dans cette édition de la Ligue des champions, à l'occasion de la phase de poules. Deux rencontres qui ont offert un avantage psychologique aux Parisiens.

Le 19 septembre dernier, lors de la première journée, Kylian Mbappé et Achraf Hakimi avaient validé la domination parisienne et permis au club de la capitale de s'imposer sans forcer (2-0), au Parc des Princes. Trois mois plus tard, outre-Rhin, alors que l'ombre d'une élimination prématurée planait au-dessus du PSG, Warren Zaïre-Emery avait égalisé pour Paris (1-1), offrant à son club formateur la deuxième place du groupe, derrière leurs hôtes du soir.

... y compris en phase à élimination directe

L'avantage psychologique, le PSG l'a aussi depuis la dernière confrontation entre les deux clubs en phase à élimination directe, en 2020. Juste avant l'arrêt des compétitions en raison de la pandémie de Covid-19, les deux équipes se sont affrontées en huitièmes de finale. À l'aller, au Signal Iduna Park, un doublé d'Erling Haaland répond au but de Neymar et permet à Dortmund de s'imposer (2-1).

Mais au retour, Paris inverse la vapeur. Dans un stade à huis clos, épidémie oblige, Neymar, encore lui, et Juan Bernat délivrent le club de la capitale (2-0), qui décroche sa place en quarts de finale. Le Borussia Dortmund, lui, est éliminé. Bis repetita cette année ?

Dortmund, une saison en dents de scie

Nous en sommes encore loin, d'autant que le parcours des jaune et noir dans cette édition de la Ligue des champions inspire le respect. Lors de la phase de poules, le Borussia Dortmund a terminé devant le PSG, donc, éliminant ainsi l'AC Milan, demi-finaliste en 2023, et Newcastle, la sensation du championnat anglais un an auparavant. En huitièmes de finale, les hommes d'Edin Terzic ont écarté le PSV Eindhoven, l'invité surprise, avant de surprendre l'Atlético de Madrid, habitué des joutes européennes.

En championnat, en revanche, le bilan est moins flatteur. À cinq journées du coup de sifflet final, les coéquipiers de Marco Reus ne pointent qu'à la cinquième place, à 23 longueurs du champion, le Bayer Leverkusen. Leur présence la saison prochaine en C1 est toujours incertaine. En Coupe d'Allemagne, leur parcours s'est arrêté au stade des huitièmes de finale, battus par Stuttgart (2-0).

Un bilan très éloigné de celui du Paris Saint-Germain. Pour Kylian Mbappé et ses coéquipiers, le titre en Ligue 1 n'est plus qu'une question de jours, alors que Paris compte dix points d'avance sur son dauphin, Brest, avec un match en moins. Les Parisiens peuvent d'ailleurs toujours rêver du triplé, puisqu'ils se sont hissés en finale de la Coupe de France, le 25 mai face à l'Olympique Lyonnais. À condition, d'abord, de valider leur billet pour Londres, hôte de la finale de la Ligue des champions, face à Dortmund.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info