Dos à dos à l'aller (1-1), Manchester City et le Real Madrid se disputent ce mercredi une place en finale de Ligue des champions (21h en live commenté sur TF1info).
Le vainqueur affrontera l'Inter Milan, dans un mois, à Istanbul.
Sur le papier, le gagnant de cette demi-finale aura tout du grand favori pour la couronne.

Une affiche de rêve. Ce mercredi, à 21h (en live commenté sur TF1info), Manchester City accueille le Real Madrid en demi-finale retour de la Ligue des champions. Après leur nul à l'aller (1-1), les deux mastodontes européens s'affrontent pour une place en finale de la C1... et un statut de favori. La veille, l'Inter Milan a logiquement éliminé son grand rival, le Milan AC (1-0, 2-0). Si l'affiche de la finale est encore incertaine, Manchester City et le Real Madrid savent une chose : le vainqueur n'aura pas franchement le droit à l'erreur le 10 juin prochain à Istanbul.

Les deux meilleurs effectifs d'Europe ?

Car sur le papier, tout laisse à penser que ce choc dans le nord de l'Angleterre est une finale avant l'heure. D'abord, le Real Madrid a déjà remporté 14 fois la Ligue des champions - dont il est tenant du titre -, un record dont personne n'est prêt de se rapprocher. Ensuite, avec Karim Benzema, Vinicius Jr, Luka Modric, Toni Kroos, Eduardo Camavinga ou encore Thibaut Courtois, son effectif n'a rien à envier (au contraire) à celui de l'Inter.

Et que dire du Manchester City de Pep Guardiola, nouveau grand d'Europe à la conquête de sa première C1 (une défaite en finale en 2021). Doté d'une attaque XXL (Erling Haaland, Riyad Mahrez, Phil Foden, Jack Grealish, Bernardo Silva, Julián Álvarez), d'un milieu redoutable (Gündogan, De Bruyne, Rodri) et d'une défense de fer (Akanji, John Stones, Ruben Dias, devant le portier Ederson), le club anglais dispose d'un effectif cinq étoiles, taillé pour décrocher le Graal.

L'Inter déjà "outsider" de la finale

En face, l'Inter ne peut pas en dire autant. Le club italien a, certes, déjà trois Ligues des champions dans son armoire à trophées. Mais il n'a plus joué dans la cour des grands depuis 2010, et une finale remportée. Pas grand monde ne voyait d'ailleurs les Nerazzurri se hisser à ce stade de la compétition en début de saison, d'autant que le Bayern Munich et le Barça figuraient dans leur poule. Après un parcours à leur portée en phase à élimination directe - Porto, Benfica, puis le Milan AC -, les hommes de Simone Inzaghi se mettent à rêver d'un nouveau sacre, treize ans après leur dernière étoile. La dernière marche, la plus belle, mais aussi la plus haute.

Alors le vainqueur de ce choc City-Real aura-t-il déjà une main sur la coupe au coup de sifflet final ? Dans le football, et encore plus en Ligue des champions, mieux vaut ne pas trop s'avancer. Mais Manchester City, qui peut également remporter la Premier League et la Coupe d'Angleterre, vivrait sans doute sa saison comme un échec si le club, propriété d'Abu Dhabi United Group, ratait (encore) la dernière marche, surtout s'il venait à éliminer le tenant du titre.

De son côté, le Real Madrid, privé du championnat espagnol par le Barça, n'a, à moins de se raccrocher à sa victoire en Coupe du Roi, que la C1 pour sauver sa saison. Une qualification sur la pelouse de Manchester City, là où personne ne s'est imposé en Ligue des champions depuis l'Olympique lyonnais en septembre 2018, donnerait assurément des ailes aux hommes de Carlo Ancelotti, qui seraient alors tournés vers un quinzième triomphe continental. 

L'Inter, lui, se préparera dans la peau de l'outsider, quelle que soit l'issue de la rencontre de ce mercredi. Mais pour gravir les sommets de l'Europe, se défaire des chaînes du favori n'est pas toujours une mauvaise idée.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info