Real Sociedad-PSG : qui est Robin Le Normand, le verrou français des Espagnols ?

Publié le 4 mars 2024 à 8h00, mis à jour le 4 mars 2024 à 9h18

Source : Sujet TF1 Info

Le Paris Saint-Germain se déplace mardi 5 mars sur la pelouse de la Real Sociedad pour son huitième de finale retour de la Ligue des champions (21h en live commenté sur TF1info).
Les Parisiens devront faire sauter le verrou espagnol, symbolisé par le défenseur Robin Le Normand.
À 27 ans, ce natif des Côtes-d'Armor avait tout pour être le futur des Bleus... avant d'en décider autrement.

Né en France, international prometteur, travailleur de l'ombre... Robin Le Normand aurait tout d'une recrue parfaite pour le Paris Saint-Germain et sa nouvelle politique de miser sur des joueurs tricolores à fort potentiel. C'est pourtant sous le maillot de la Real Sociedad que le défenseur central de 27 ans va tenter de rallier les quarts de finale de la Ligue des champions, face au PSG, mardi 5 mars (21h en live commenté sur TF1info).

Un profil parfait, ou presque, car Robin Le Normand ne coche plus la case de la nationalité française. Du moins, sportivement. Né dans les Côtes-d'Armor en 1996, il a choisi de représenter... l'Espagne, son pays d'adoption, qu'il a rejoint à ses 19 ans. Le club basque, fort de l'éclosion d'Antoine Griezmann sous ses couleurs, le repère alors qu'il n'est pas conservé par le Stade Brestois, en 2016.

Il "rêvait" des Bleus...

À Saint-Sébastien, Robin Le Normand apprend sous la responsabilité d'Éric Olhats, ancien mentor du vice-capitaine de l'équipe de France. Mais ses débuts ne sont pas rêvés. Son adaptation est "compliquée", confie-t-il dans un entretien accordé à l'AFP en 2019. "C'est l'étape la plus dure de ma carrière." Le Normand s'accroche, progresse et se fait un nom au sein de l'effectif du club basque.

Depuis, il enchaîne les saisons réussies : 37 rencontres de championnat sur 38 disputées en 2021/2022, 33 un an plus tard... Le Normand fait son trou et s'impose comme un titulaire au sein de l'une des meilleures défenses du pays. Au point d'attirer l'œil des sélections.

S'il confie avoir "discuté avec Didier Deschamps" qui "le regardait et l'appréciait", le Français choisit finalement l'Espagne pour y composer une charnière centrale aux airs tricolores, en compagnie d'Aymeric Laporte. "L'équipe de France, bien sûr, j'en rêve, comme tout joueur français", déclarait pourtant Robin Le Normand en 2019.

... et est devenu le "futur du football espagnol"

Luis de La Fuente, successeur de Luis Enrique à la tête de la Roja, rêve aussi de lui. Et l'intérêt est réciproque. Au printemps 2023, le ministre de la Justice espagnol propose au gouvernement la naturalisation de Robin Le Normand "compte tenu des circonstances exceptionnelles". Démarche validée : le 23 mai, le natif de Pabu est officiellement naturalisé espagnol.

De l'autre côté des Pyrénées, on se réjouit d'une décision passée presque sous les radars en France. "C'est le futur du football espagnol", se félicitait Luis de La Fuente en juin dernier. "Nous le voyons jouer toutes les semaines, nous connaissons ses qualités. Il est très calme, il a démontré qu'il était un grand joueur."

Un "grand joueur" qui n'a pas fini de franchir les étapes. Depuis, Robin Le Normand n'a pas manqué la moindre rencontre de l'Espagne (huit sélections, un but) et vise sa première participation à l'Euro, en juin prochain en Allemagne. À plus court terme, il rêve de qualifier son club pour le premier quart de finale de Ligue des champions de son histoire. Il va d'abord falloir éliminer le PSG, vainqueur 2-0 du match aller grâce à des buts de Kylian Mbappé et Bradley Barcola. Ses anciens compatriotes.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info