FOOTBALL – A trois jours d’affronter Chelsea, le PSG a perdu pas moins de quatre joueurs sur blessure ce samedi. Un problème pour la Ligue des champions, et surtout des questions sur le coaching de Laurent Blanc et sur la préparation physique.

Dans la semaine, Laurent Blanc a lancé un "José est un génie" en conférence de presse . L’entraîneur français voulait rappeler là, qu’après son élimination par une D3 en Cup, Chelsea a six jours pour préparer son duel contre Paris en huitième de finale de la Ligue des champions.  A l’aller, comme au retour. Pendant ce temps-là, le PSG doit batailler en championnat.

Et ce samedi, la bataille a fait quatre victimes dans les rangs du club de la capitale. Touché à la cuisse, Yoann Cabaye s’est écroulé le premier face à Caen. Lui qui revenait de blessure plutôt en jambes, en a laissé couler quelques larmes. Au retour des vestiaires, David Luiz remplaçait Marquinhos, lui aussi blessé.  Puis, alors que l’on joue la 65e minute, Laurent Blanc décide de sortir Matuidi et de faire rentrer Gregory van der Wiel. Si l’idée est de protéger l’international français, cela va coûter très cher aux Parisiens.

Un dernier changement à la 65e minute qui pose question

Cinq minutes plus tard, Serge Aurier, tout juste de retour de la CAN, s’écroule à son tour, comme pour les deux premiers, c’est la cuisse qui a lâché, sans aucun duel. Jouant à dix, Paris voit encore Lucas se mettre à boiter, pour le Brésilien, ce sont les abducteurs qui sifflent. Lui aussi prend la direction des vestiaires en pleurant. Ces quatre blessures compliquent bien évidemment le travail de Laurent Blanc pour mardi soir, mais le coach français devra s’expliquer sur son choix de faire son dernier changement à la 65e minute. Sa décision a sans doute, au moins en partie, coûté la victoire aux Parisiens.

Enfin, quatre blessures en un match, c’est suffisamment rare pour que la préparation physique soit remise en cause. D’autant que ce sont quatre pépins musculaires survenus alors que les joueurs étaient seuls, sans opposition. Si ces absences pénaliseront les Parisiens pour leur prochain match, il faudra surtout que le staff en trouve les causes, sous peine de voir le scénario se renouveler.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info