FOOTBALL – Les malheurs de Mamadou Sakho se poursuivent : le défenseur de Liverpool a été renvoyé à la maison par son entraîneur, Jurgen Klopp, alors que les Reds se trouvent actuellement en tournée aux États-Unis. Une décision d’ordre disciplinaire.

On dit que chaque plaisanterie contient un fond de vrai. Que penser, alors, de la déclaration de Jurgen Klopp, l’entraîneur de Liverpool, tandis que son groupe et lui visitaiten la prison d’Alcatraz en fin de semaine dernière ? Le coach répondait alors aux questions de la chaîne du club et venait d’être interrompu par un Mamadou Sakho badin, qui lui demandait combien de temps il pourrait tenir dans un tel endroit. Réplique du technicien, face caméra : "Je n'ai pas à y penser. Mais tu devrais, parce qu'il n'y a qu'une seule personne qui est arrivée en retard à l'aéroport, au départ de Liverpool. Ce n'était pas moi. Ah oui, c'était toi. Nous sommes ici pour y laisser Mama." Une déclaration pas aussi légère qu’elle n’y paraissait. Le très bien informé Liverpool Echo révèle en effet ce mardi que le défenseur français a été renvoyé à la maison en raison de son manque d’investissement.

On pourrait penser que l’ex-capitaine du PSG doit quitter la tournée estivale aux États-Unis et retourner à Melwood, le centre d’entraînement des Reds, pour soigner sa blessure au tendon d’Achille. Sauf que Lucas Leiva et Joe Gomez, deux autres blessés, restent, eux, en Californie avec le reste de l’effectif... En fait, un seul autre joueur l’accompagne dans ce vol retour vers l’Angleterre : Brad Smith, qui va prochainement être transféré à Bournemouth. Le club, sollicité par le Liverpool Echo , n’a d’ailleurs pas souhaité justifier ce retour soudain de Mamadou Sakho, n’invoquant donc même pas officiellement la blessure en question. Surtout, le journal affirme avoir eu des retours concernant l’attitude nonchalante du joueur durant les derniers entraînements. Et précise bien qu’il s’agit d’une décision prise par Jurgen Klopp et non par le staff médical du club.

À LIRE AUSSI >>  Dopage : Mamadou Sakho blanchi !

Ajoutez à cela les récents recrutements de Joel Matip, de Schalke 04, et Ragna Klavan, d’Augsburg, deux défenseurs centraux , et vous comprendrez aisément pourquoi l’entraîneur, qui dispose également de Dejan Lovren et de Joe Gomez à ce poste, ne compte plus sur son Français. Cet épisode constitue une énième déconvenue pour le héros du barrage retour contre l’Ukraine à la fin 2013. Lequel avait déjà vu un contrôle positif lors d’un test antidopage de l’UEFA parasiter sa fin de saison et le priver d’Euro 2016 dans son pays... Avant que l’instance européenne le blanchisse en plein pendant le tournoi. Décidément, comme disait un certain Jacques Chirac, "les emmerdes volent toujours en escadrille".


Hamza HIZZIR

Tout
TF1 Info