Marcelo Bielsa prochain sélectionneur des Etats-Unis ?

La Rédaction de LCI
Publié le 22 novembre 2016 à 11h21
Marcelo Bielsa prochain sélectionneur des Etats-Unis ?

Source : AFP

L'essentiel

FOOTBALL - Quelques heures après le licenciement de Jürgen Klinsmann de son poste de sélectionneur des Etats-Unis, les spéculations autour du nom de son successeur vont bon train. Et l’ancien coach de l’Olympique de Marseille, Marcelo Bielsa, ferait partie des favoris pour reprendre le poste.

Son ombre plane toujours. Dès qu’un poste d’entraîneur est laissé vacant, le patronyme de Marcelo Bielsa revient avec insistance. Alors que cet été, l’Argentin était proche d’un accord avec la Lazio Rome, El Loco pourrait très bien rester sur le continent américain. Sans club depuis son départ de l’Olympique de Marseille en août 2015, le technicien serait dans les petits papiers de la Fédération américaine de football pour reprendre les rênes de la sélection. Après le limogeage de Jürgen Klinsmann, lundi, trois noms sortiraient du lot pour reprendre le Team USA : Bielsa donc, Bruce Arena - entraîneur des Los Angeles Galaxy, qui a déjà occupé le poste de 1998 à 2006 - et Caleb Porter, entraîneur de Portland.

Bielsa sous conditions

Selon les médias argentins, la piste menant à l’ancien sélectionneur du Chili est crédible. "S’ils choisissent Bielsa, ils lui donneraient le contrôle de tout le football du pays, et même des jeunes", explique le journaliste Moises Linares au site Olé. Selon l’agence de presse Télam, Marcelo Bielsa aurait tout de même posé ses conditions pour succéder à l’ancien buteur de la Nationalmannschaft. Il souhaiterait ainsi que la saison de MLS (le championnat des Etats-Unis, ndlr) commence en février, et non en avril, et que Landon Donovan, ex attaquant des Galaxy, devienne son adjoint. Bielsa demanderait en outre un salaire annuel de quatre millions de dollars.

Les Etats-Unis ont très mal démarré le cinquième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 de la zone Concacaf. Après une défaite à domicile (1-2), contre le rival mexicain, les partenaires de Jozy Altidore ont été humiliés au Costa Rica, subissant un lourd revers (4-0). Sixièmes de la poule, les Américains doivent impérativement terminer dans les trois premières places pour se qualifier pour la Coupe du monde 2018 au Qatar. Le quatrième étant reversé en barrage.  Le challenge en vaut le détour.