Marseille-Lorient (1-1) : l'OM n'y arrive décidément pas

Le service METRONEWS
Publié le 18 octobre 2015 à 16h06
Marseille-Lorient (1-1) : l'OM n'y arrive décidément pas

FOOTBALL - Les Marseillais ont été accrochés par Lorient, dimanche, au Vélodrome (1-1), et restent englués en bas du classement. Un sixième match sans victoire toujours aussi inquiétant. Le chantier reste immense.

Les fans de l'Olympique de Marseille version Bielsa peuvent faire le deuil du beau jeu. Dimanche, c'est à une bouillie de spectacle que les supporters phocéens ont eu droit. A peu près le même que celui livré depuis le début de saison : beaucoup de possession de balle, quelques bouts d'occasions, une ou deux fulgurances de Diarra, une défense qui se troue et, au final, un match nul, concédé cette fois à Lorient (1-1), pourtant loin d'être brillant.

Nicolas Nkoulou, le défenseur central de l'OM, pouvait pester que son équipe n'a ” pas forcément la réussite avec [elle] en ce moment”, c'est surtout le génie qu'elle n'a pas. Après une entame maîtrisée, elle bénéficie pourtant d'un coup de pouce breton : une main de Bellugou dans sa surface. Batshuayi peut transformer sur sa droite, devenant ainsi le meilleur buteur de Ligue 1 (7 buts), pour placer les siens aux commandes.

La défense marseillaise coupable sur le but

En position idéale, Marseille craque pourtant. Sur un long ballon, Moukandjo prend de vitesse Rolando, collé à la pelouse, et Nkoulou, trompé comme un minime par la trajectoire du ballon, et fusille Mandanda (1-1, 37e). La première occasion lorientaise. La seule du match, quasiment. Car ensuite, l'OM tient le ballon, cherche la solution sur les côtés comme en dribble au centre, sans jamais mettre vraiment en difficulté Lecomte. ”Ce n'est pas bon, reconnaît Nkoulou, coupable sur le but. On aurait souhaité gagner, on est déçus. On est dans l'urgence.”

A cette allure (six matchs sans victoire, dont cinq en Ligue 1), les hommes de Michel vont plutôt devoir regarder derrière. Seizièmes du Championnat, ils ne possèdent que cinq points d'avance sur la zone rouge et… douze sur le podium, avant d'enchaîner deux déplacements, à Lille puis à Nantes. Il y a un an, ils étaient leaders.

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

Le service METRONEWS