Mercato : maintenant, l'OM va passer à l'attaque

Le service METRONEWS
Publié le 29 juin 2015 à 12h30
Mercato : maintenant, l'OM va passer à l'attaque

TRANSFERTS - Après les ventes de Dimitri Payet (West Ham) et Giannelli Imbula (Porto), l'Olympique de Marseille va bénéficier d'argent frais à réinvestir pour se construire une équipe. Certains noms ont déjà filtré. L'occasion de faire le point.

La fuite des talents, ça continue. Lundi, l'Olympique de Marseille a validé le départ de Giannelli Imbula, son meilleur milieu de terrain, pour Porto , sous forme d'un prêt avec option d'achat. L'opération va ramener 25 millions d'euros au club phocéen, lesquels, ajoutés aux 15 millions de la vente de Payet , regonflent les finances provençales, en mauvaise santé après une nouvelle non-qualification en Ligue des champions. Même Doria, dont le transfert pour 5 millions d'euros vers Sao Paulo ne serait qu'une question d'heures d'après L'Equipe, pourrait renflouer un peu les caisses. Mais voilà, puisque la porte de sortie s'est ouverte en grand, Marseille voit son équipe dépecée. Et doit à présent penser à reconstruire.

EN SAVOIR + >> Marseille, le grand démantèlement

En fin de semaine dernière, le président Vincent Labrune se montrait rassurant dans les colonnes de La Provence, rappelant son ambition . Et les joueurs, alors ? ”Nous avons d'ores et déjà l'accord d'un certain nombre, dont vous comprendrez que nous taisons les noms”, affirmait le dirigeant. Il va vite devoir en officialiser quelques-uns pour calmer la colère de ses supporters. Le premier pourrait s'appeler Karim Rekik, d'après L'Equipe. Inconnu du grand public, ce défenseur de 20 ans évolue à Manchester City mais jouait ces deux dernières saisons au PSV Eindhoven (Pays-Bas), en prêt. De quoi montrer l'étendue de ses talents, dans le duel comme dans la relance. Le joueur aurait déjà donné son accord et l'opération se chiffrerait à 5 millions d'euros pour convaincre les Mancuniens de lâcher leur pépite.

L'attaque comme principal chantier

Voilà donc un défenseur central à aligner au côté de Nkoulou pour combler les départs de Morel (Lyon), Doria et peut-être Fanni. Le Lyonnais Dabo (latéral polyvalent) aurait été proposé au club, qui réfléchit encore. Aussi faut-il combler le trou laissé au milieu par le départ d'Imbula. Et là, les hypothèses ne manquent pas. La principale mène à Caen, prêt à céder N'Golo Kanté contre 5 millions d'euros. Ce serait quasi-fait, si l'on en croit L'Equipe. Sinon, les solutions de rechange ne manquent pas, à en croire la multiplication des noms ces derniers jours : Ndinga (Monaco), Obbadi (Monaco), Gueye (Lille) ou le jeune Sakhi (Châteauroux) , ce dernier, 19 ans, pouvant venir en plus de Kanté dans une perspective d'avenir.

Mais le principal chantier de Marcelo Bielsa se situe sans doute devant. Dans le secteur, l'OM a perdu ses deux meilleurs buteurs (Gignac, pour Tigres, et Ayew, à Swansea) et son meilleur passeur (Payet). Puisque Beauvue a choisi Lyon et que Nkoudou n'est pas encore un titulaire en puissance pour un club de haut de tableau, il faut trouver au moins deux joueurs. Ocampos, déjà Marseillais ces six derniers mois, pourrait de nouveau être prêté par Monaco. Batshuayi (9 buts la saison dernière) récupèrera la place de titulaire de Gignac, mais encore faut-il lui trouver un suppléant. Pour l'heure, aucun nouveau nom n'a été évoqué. Labrune les tient peut-être secret. Auquel cas on devrait vite en savoir plus. Car c'est certain, l'OM va maintenant passer à la phase 2 de son mercato.

EN SAVOIR + >> Toute l'actualité mercato sur metronews


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info