Le président Pablo Longoria a officialisé, vendredi 21 juillet, le départ immédiat de Dimitri Payet de l'Olympique de Marseille.
Une séparation motivée par un choix "purement sportif", alors que le numéro 10 n'entrait plus dans les plans du nouveau coach.
Après huit saisons dans la cité phocéenne, l'ancien international tricolore a annoncé qu'il souhaitait continuer à "jouer ailleurs".

Son avenir à l'OM s'écrivait en pointillés. Alors que le groupe olympien s'est envolé pour l'Allemagne, lundi 17 juin, Dimitri Payet n'avait pas accompagné ses partenaires pour ce stage de présaison. "Pour des raisons personnelles, il n'a pas pu partir en stage en même temps que le reste du groupe", avait communiqué le club phocéen. "Le joueur restera à Marseille ces prochains jours avec les siens." Or, comme le relatait L'Équipe, quelque chose d'inhabituel se tramait en coulisses. Déjà relégué sur le banc par Igor Tudor la saison dernière, le déclassement sportif du numéro 10 par le nouveau coach Marcelino semblait se confirmer.

Et, ces dernières heures, tout s'est accéléré du côté de la Commanderie. Lors d'une conférence de presse au Vélodrome, organisée à la hâte, vendredi 21 juillet, Pablo Longoria a annoncé, à la surprise générale, le départ immédiat de Dimitri Payet. "Ce n'est pas un moment facile", a affirmé le président, la voix tremblotante, au côté de son ex-capitaine. "On a convoqué cette conférence de presse pour annoncer qu'on a décidé de ne pas continuer l'aventure ensemble. Ça a été beaucoup de semaines de réflexions, de discussions. Dimitri et moi, on a eu une discussion avant le début de saison pour analyser comment cette saison allait se passer. On a communiqué et c’est une décision purement sportive de se séparer."

Dmitri, l'OM, c'est ta maison
Pablo Longoria, président de l'Olympique de Marseille

S'adressant à son désormais ex-joueur, Pablo Longoria l'a remercié pour les huit saisons (2013-2015 puis 2017-2023) passées sur la Canebière. "Dimitri, tu es une part très importante de ce club. Tu as inspiré une génération de supporters de l'OM", a-t-il déclaré, en se tournant vers l'ancien Bleu, formé au Havre. "On a partagé de bons moments, mais même dans les moments de difficulté, tu as aidé le club. (...) Si je dois te définir en deux mots, je dirais génie et talent. Tu as donné beaucoup de plaisir à nos supporters et à tout le monde du football", a-t-il insisté, soulignant leur "relation d'honnêteté et de transparence". "Ce n'est pas un aurevoir, c'est un à bientôt. Les portes du club sont grandes ouvertes. (...) L'OM, c'est chez toi, c'est ta maison."

J'ai envie de jouer, de retrouver du plaisir sur le terrain
Dimitri Payet, ex-joueur de l'Olympique de Marseille

Ému aux larmes, Dimitri Payet a ensuite pris la parole, non sans difficulté. L'homme aux 78 buts en 326 matchs avec le maillot olympien en a dit plus sur la teneur de ses échanges avec Pablo Longoria. "On a parlé avant la reprise de l'entraînement. (...) Le président a eu le mérite d'être honnête. Ce n'est pas ce qui était prévu de mon côté. La meilleure solution est d'accepter la décision du club", a expliqué le Réunionnais de 36 ans. 

Très attaché à la ville et à l'OM, le meneur de jeu avait signé sous le mandat de l'ancien président, Jacques-Henri Eyraud, un contrat qui le liait jusqu'en 2024 à la formation phocéenne et lui assurait une reconversion au sein du club. "L'OM m'a proposé d'arrêter de jouer, d'intégrer le club mais j'ai encore du ballon à donner, du plaisir à donner", a-t-il assuré. 

Quel avenir s'offre désormais à lui ? "J'aimerais continuer à jouer au foot. Je sors d'une saison très difficile avec peu de temps de jeu (24 matchs de Ligue 1, ndlr)...", a-t-il lâché, submergé par l'émotion. "Ça va être dur... J'ai envie de jouer, de retrouver du plaisir sur le terrain, tout simplement." Un ultime challenge avant de revenir au bercail. "On a avancé aussi sur le fait d'intégrer le club à la fin de ma carrière. Ma fin de carrière sera marquée par mon retour ici. Pour acter cela, on a discuté d'un jubilé qui sera fait ici, au Vélodrome, avec les gens qui ont compté pour moi." En attendant, Dimitri Payet l'assure : il restera "le premier supporter de l'OM".


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info