Mort de Bill Russell, légende de la NBA et militant contre le racisme : les hommages se multiplient

par Dylan VEERASAMY
Publié le 1 août 2022 à 11h42
Bill Russell, légende de la NBA, est décédé à l'âge de 88 ans.
Bill Russell, légende de la NBA, est décédé à l'âge de 88 ans. - Source : Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Bill Russell, légende du basketball, s’est éteint dimanche 31 juillet à l’âge de 88 ans.
Figurant parmi les plus grands noms de la NBA, il était également connu pour ses engagements contre le racisme subi par la communauté afro-américaine.
Différentes personnalités du monde sportif et politique lui ont rendu hommage.

C’était une icône grandement connue et célèbre outre-Atlantique, mais désormais, Bill Russell n’est plus. L’ancienne gloire du basketball américain s’est éteinte dimanche 31 juillet à l’âge de 88 ans, comme l’a rapporté sa famille à travers un communiqué.

"Le gagnant le plus prolifique de l'histoire du sport américain"

Dès lors, une pluie d’hommages au "gagnant le plus prolifique de l’histoire du sport américain", comme le qualifie sa famille, s’est abattue sur les réseaux sociaux. La franchise des Celtics de Boston, où il a passé les 13 années de sa carrière NBA, dont 11 en étant champion, a vanté les mérites d’un homme dont "l’ADN est ancré à travers chaque élément de la franchise, de la poursuite incessante de l’excellence à la célébration des récompenses d’équipe plutôt qu’à la gloire individuelle, en passant par un engagement envers la justice sociale et les droits civiques hors du terrain".

Adam Silver, grand patron de la ligue de basketball a évoqué l’influence du champion, qui sera "éternelle" en NBA, sans oublier son apport de certaines valeurs : "l'égalité, le respect et l'inclusion".

Un guerrier sur le parquet et en dehors

Le monde de la politique s’est également montré triste à l’annonce du décès de Bill Russell, à commencer par l’ancien président des Etats-Unis, Barack Obama. Les deux hommes avaient tissé des liens particuliers, Bill Russell fut récipiendaire de la médaille présidentielle de la Liberté par l’ancien chef d’Etat en 2011 pour sa réussite sportive et son engagement dans les droits civiques. "Sur le terrain, il était le plus grand champion de l’histoire du basketball. En dehors, il était un pionnier des droits civiques, marchant avec le Dr [Martin Luther] King et se tenant aux côtés de Mohamed Ali", a tweeté Barack Obama, rappelant que l’enfance de Bill Russell en Louisiane a été marquée par le racisme systémique à l'encontre des Afro-américains.

De son côté, l’actuel président des Etats-Unis, Joe Biden, a tenu à louer les qualités "d’un champion historique, d’un grand homme et d’un grand Américain qui a fait tout ce qu’il pouvait pour tenir la promesse d’une Amérique pour tous les Américains".  "La promesse de l’Amérique est que nous sommes tous nés égaux et que nous méritons d’être traités de la même façon tout au long de notre vie. Nous n’avons jamais totalement rempli cette promesse, mais Bill Russell s’est assuré que nous ne nous en écartions jamais", a-t-il ajouté dans son communiqué.

En plus de ses 11 titres de champion NBA, Bill Russell a également été champion olympique en 1956, nommé meilleur joueur de la Ligue à 5 reprises et dans la liste des meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA.


Dylan VEERASAMY

Tout
TF1 Info