NBA : Kevin Durant à Golden State, pourquoi c'est énorme

Le service METRONEWS
Publié le 4 juillet 2016 à 19h07
NBA : Kevin Durant à Golden State, pourquoi c'est énorme

TRANSFERT - Toute la Ligue lui faisait de l'œil et, finalement, Kevin Durant a décidé de rejoindre Golden State Warriors, finaliste du dernier Championnat. Un renfort énorme en vue de la reconquête du titre.

La NBA en frissonne d'avance : l'une de ses meilleures gâchettes va évoluer sous le maillot de l'une des meilleures équipes de l'histoire.  Champion en 2015, Golden State a frappé très fort en convaincant l'ailier Kevin Durant, au Thunder d'Oklahoma depuis 2007, de venir grossir leurs rangs déjà bien épais sitôt les JO de Rio terminés.  

 PARCE QUE GSW, SANS LUI, C'ÉTAIT DÉJÀ ÉNORME
Avec "Durantula" aux côtés de Stephen Curry, double meilleur joueur de NBA en titre, Klay Thompson, Draymond Green et Harrison Barnes, le cinq majeur des Warriors a tout d'une équipe du All Star Game et a de quoi faire peur. Et pour cause : sans Durant, Golden State a réalisé en 2015-16 la meilleure saison régulière de l'histoire avec 73 victoires en 82 matches et collectionné les records et exploits, avant de perdre pied en finale contre Cleveland et sa superstar LeBron James.

 PARCE QUE C'EST UN CHOIX SURTOUT SPORTIF
Sa motivation n'est pas d'ordre financière, même si Golden State va lui faire signer un contrat de deux ans d'une valeur de 54.3 millions de dollars, faisant de lui le joueur le mieux payé de la franchise : il aurait toutefois pu recevoir un salaire plus important en restant à OKC. Mais à 27 ans, "KD" la veut cette bague de champion qu'il a frôlée en 2012 ! Et ce, dès la saison prochaine.

 PARCE QUE TOUT LE MONDE LE VOULAIT
Le quadruple meilleur marqueur de NBA, qui tourne à une moyenne impressionnante de 27,4 points par match depuis ses débuts en NBA, était très convoité : il s'est entretenu avec cinq équipes depuis vendredi, date de l'ouverture officielle de la période des négociations en NBA : Golden State, San Antonio, les Clippers, Boston et Miami. Chaque équipe n'a pas ménagé ses efforts, dépêchant ses joueurs-vedettes, son entraîneur ou même comme les Celtics une "guest star" de premier choix, le quarterback des New England Patriots, Tom Brady. Au final, Durant a fait le choix de la raison: "Avant de prendre ma décision, j'ai réfléchi à ce qui allait me permettre de poursuivre mon développement comme joueur, c'est toujours ce qui m'a permis d'aller dans la bonne direction", a-t-il insisté dans une lettre ouverte sur The Players' Tribune, le site sur lequel Kobe Bryant avait annoncé sa retraite. 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info