Noël Le Graët mis en retrait : "La coupe devient pleine", tacle le porte-parole du gouvernement

Publié le 11 janvier 2023 à 14h18

Source : TF1 Info

Propos sur Zinédine Zidane, accusations de harcèlement… Le patron du football français, Noël Le Graët, est sous le feu des critiques depuis plusieurs jours.
"La coupe devient pleine", a lancé le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, ce mercredi, peu avant la "mise en retrait" du dirigeant de 81 ans.

Noël Le Graët toujours plus critiqué. Trois jours après ses déclarations fracassantes à l'encontre de Zinédine Zidane, au lendemain d'un témoignage d'une agente l'accusant d'un comportement sexiste, et quelques semaines avant la remise du rapport de l'audit diligenté par la ministre des Sports, le président de la Fédération française de football (FFF) est mis en retrait de la direction de l'instance.

Il faut dire que la pression s'accentuait, y compris politique. Après Amélie Oudéa-Castéra, qui a fustigé les "sorties de route" du dirigeant de 81 ans qui "nuisent à l'image de notre pays", le porte-parole du gouvernement est à son tour monté au créneau, peu avant l'annonce de la mise en retrait.

La FFF "mérite un président à la hauteur"

Interrogé sur le sujet à l'issue du Conseil des ministres, Olivier Véran a assuré "partager l'avis de la ministre des Sports". "Une Fédération comme la FFF mérite un président à la hauteur, qui permette de donner une bonne image du football français à travers la planète", a-t-il lancé (voir vidéo en tête de cet article), 72 heures après que "NLG" a assuré n'en avoir "rien à secouer" de l'avenir de "Zizou", souvent cité comme le successeur de Didier Deschamps à la tête des Bleus.

"Je garde un souvenir suffisamment ému de la finale de la Coupe du monde 1998, et une adoration telle pour Zizou, que j'ai été assez blessé par ce que j'ai pu entendre", a encore ajouté Olivier Véran. "Mais il n'y a pas que ça, d'autres choses s'ajoutent", comme le témoignage diffusé mardi de l'agente Sonia Souid, qui accuse Noël Le Graët d'avoir voulu qu'elle "fasse un tour dans son lit pour concrétiser (ses) idées."

"La coupe devient pleine", a conclu le porte-parole du gouvernement, qui ne disposait d'aucun pouvoir pour écarter Noël Le Graët de ses fonctions. L'exécutif a toutefois multiplié toutefois les déclarations à charge, à près de deux ans de la fin du mandat du patron de la "3F", fin 2024.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info