Novak Djokovic à l'Open d'Australie, une saga pour un visa

Novak Djokovic, actionnaire majoritaire d'une biotech développant un traitement contre le Covid-19

I.N.
Publié le 20 janvier 2022 à 7h46
JT Perso

Source : TF1 Info

INSOLITE - Après l'imbroglio autour du statut vaccinal du numéro 1 mondial de tennis, le patron d'une biotech danoise a révélé que Novak Djokovic était l'actionnaire majoritaire de son entreprise… en quête d'un traitement contre le Covid-19.

Si l'avenir de Novak Djokovic dans le tennis demeure incertain depuis l'imbroglio autour de son statut vaccinal et son expulsion d'Australie, le Serbe va peut-être trouver refuge dans... le milieu de la santé. Selon le patron d'une entreprise danoise travaillant dans le domaine de la santé, le numéro 1 mondial de tennis est l'actionnaire majoritaire d'une biotech, nommée QuantBioRes, qu'il a contribué à fonder. Parmi son champ d'action : la recherche d'un traitement contre le Covid-19.

Une révélation étonnante, alors que Novak Djokovic, 34 ans, refuse toujours le vaccin contre le virus. C'est d'ailleurs ce refus qui a entraîné une polémique sans précédent dans le monde du tennis. Arrivé en Australie pour y disputer le premier Grand Chelem de la saison, le triple tenant du titre en est reparti sans gloire après un long feuilleton, les entrées dans le pays étant réservées aux personnes vaccinées ou bénéficiant d'une exemption médicale.

Pour le Serbe, la saison pourrait ressembler à un long parcours d'obstacles, tant les restrictions envers les non-vaccinés se multiplient à travers le monde. Avec cet investissement dans une biotech danoise, Novak Djokovic a peut-être trouvé une porte de sortie. Et contribué, à sa façon, à lutter contre la pandémie.


I.N.

Tout
TF1 Info