On boucle la 18e étape : Romain Bardet et Pierre Rolland portent la France au sommet

Hamza Hizzir
Publié le 23 juillet 2015 à 18h28
On boucle la 18e étape : Romain Bardet et Pierre Rolland portent la France au sommet

CYCLISME - Cette 2e étape alpestre aura été française : ce jeudi, à l'issue des sept ascensions entre Gap et Saint-Jean-de-Maurienne, Romain Bardet s'est imposé devant Pierre Rolland.

 Le vainqueur de l'étape
Samedi, la victoire lui tendait les bras à Mende mais elle lui avait échappé sur le fil. Alors, ce jeudi, Romain Bardet a fait en sorte que cela ne se reproduise plus : en embuscade dans la bonne échappée à 9 km du sommet du col du Glandon, le Français l'a franchi en tête avant de faire la différence sur ses poursuivants dans la descente, portant son avance à 40''. Personne ne l'a revu. Il s'agit de sa première victoire personnelle sur le Tour de France (en trois participations) et de la 2e du camp français dans cette édition 2015, après celle de son équipier chez AG2R La Mondiale, Alexis Vuillermoz, à Mûr de Bretagne. Cocorico, hein.

EN SAVOIR + >> Bardet, la victoire en souffrant

 Le classement de l'étape

 Les conséquences au général
Chris Froome garde 3'10'' d'avance sur Nairo Quintana et 4'09'' sur Alejandro Valverde. Bref, rien à signaler. Côté français, il est tout de même à noter que Romain Bardet s'incruste dans le top 10 au détriment de Warren Barguil, qui a connu bien des misères ce jeudi, on y reviendra.

 

 Le Français du jour
On pourrait être tenté d'accorder cette distinction à Pierre Rolland, brillant 2e de l'étape du jour, arrivé en solitaire à 33'' de Bardet. Mais, à dire vrai, Cyril Gautier la mérite peut-être encore plus, lui qui a emmené son coéquipier tout au long de la difficile ascension des lacets de Montvernier, allant si vite que Pierre Rolland n'est plus parvenu à le suivre par moments... Puis le valeureux a passé le relais à Bob Jungels, avant de terminer à une honorable 7e place. Et c'était beau.

 Le héros du jour
Notre héros du jour est un héros tragique : Warren Barguil, dont la journée aura été riche en rebondissements. Le jeune Français, qui découvre la Grande Boucle cette année, a été trahi par ses jambes, se retrouvant en queue de peloton à 54 km de l'arrivée. Et puis, à l'approche du sommet de Glandon, il a placé une accélération spectaculaire, au point de drainer dans son sillage un nouveau groupe d'échappés devant le peloton. Mais à quelques encablures du sommet des lacets de Montvernier, il est mis au supplice et concède 25'' au groupe maillot jaune... Avant de finir en trombe pour régler le sprint à 3'02 et finir 10e. Une certaine idée du panache.


Hamza Hizzir

Tout
TF1 Info