PSG - Saint-Étienne : comment Laurent Blanc compte retaper Zlatan

Hamza Hizzir
Publié le 25 octobre 2015 à 10h18
PSG - Saint-Étienne : comment Laurent Blanc compte retaper Zlatan

FOOTBALL - Opposé à l'AS Saint-Étienne ce dimanche soir (21h), pour le compte de la 11e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain espère retrouver sa force de frappe offensive. Son entraîneur, Laurent Blanc, compte plus particulièrement sur son buteur star, Zlatan Ibrahimovic, bien qu'on le dise sur le déclin.

On avait gardé les yeux rivés sur Zlatan Ibrahimovic depuis les tribunes du Parc des Princes mercredi soir . Et on avait été un peu surpris de l'entendre s'auto-congratuler, après le nul (0-0) concédé par son PSG face au Real Madrid : "Il y avait de très bons joueurs sur la pelouse (comprendre : dont moi), même s'il n'y avait pas beaucoup de spectacle. Personnellement, je me suis très bien senti." Son entraîneur, Laurent Blanc, ne partage pas ce point de vue. Longuement interrogé au sujet du Suédois, samedi après-midi au Camp des Loges, à la veille de la réception de Saint-Étienne, il a même publiquement admis le rendement insuffisant de son buteur star. Mais il a aussi affirmé son intention d'aider son buteur star, âgé de 34 ans, à revenir au sommet de son art.

Mercredi soir, on avait souligné les quelques décalages créés par Ibrahimovic en décrochant pour jouer les n°10 de fortune. Mais n'était-ce pas une forme d'aveu d'impuissance ? "C’est vrai que poser cette question en ce moment... La réponse va être intéressante. Je dis qu'il peut encore faire mieux dans ce domaine-là", a lâché le coach, accentuant ainsi la critique... Avant de la relativiser : "Mais notre animation offensive, ce n’est pas qu’Ibra. Je pense que là où le bât a blessé, c’est dans notre animation offensive, avec beaucoup de mauvais choix. On peut l’expliquer par de bonnes défenses adverses. Et par une méforme des joueurs offensifs, dont Ibra."

À LIRE AUSSI >> PSG-Real Madrid (0-0) : Ibrahimovic-Ronaldo, on refait le match dans le match

Le problème étant pointé, se pose maintenant la question de savoir comment le résoudre. Laurent Blanc, toujours : "L’effectif du PSG ne bougera pas ou peu au mercato d’hiver. Ma manière à moi de manager, c’est de redonner confiance aux joueurs, que ce soit une star, un joueur confirmé ou un jeune. Après un match comme celui de mercredi, évidemment, il faut retenir les leçons, mais il faut aussi redonner confiance." Cela a d'ailleurs été le discours tenu par le technicien aux joueurs vendredi et samedi. Mais dans les actes ? "Vous êtes les premiers à dire que Pastore devrait être titulaire. Mais il y a deux ans, c’était un joueur critiqué. Il jouait par intermittence. On lui a redonné confiance. Et, dans son jeu, ça s’est concrétisé par une saison pleine, peut-être sa première au PSG. Ce que nous avons réussi avec certains, on peut le réussir avec Ibra."

EN SAVOIR + >> Laurent Blanc défend (mollement) Ibrahimovic

Il s'agirait donc de maintenir Zlatan sur le terrain, envers et contre tout. Une méthode pouvant paraître bête, mais qui avait aussi porté ses fruits avec Thiago Silva, à la rue en 2014 avant de retrouver toute sa superbe en 2015. Pour mémoire, le 13 décembre 2014, Laurent Blanc avait (déjà) dit ceci : "Il faut surtout le remettre en confiance. Le sortir de l'équipe ou le mettre en concurrence, c'est prendre le risque de le perdre." Et quelques mois plus tard, le Brésilien lui rendait cet hommage : "J'ai écouté attentivement ces gens qui ont voulu m'envoyer sur le banc. Et j'ai adoré la réponse de mon entraîneur. Quand j’ai entendu ces mots, j’ai beaucoup réfléchi. C'est à ce moment que j'ai retrouvé ma manière de jouer juste. Maintenant, c'est moi qui donne de la motivation et de la confiance au groupe. Je pense que je suis même un peu meilleur qu'en 2013 (rires)." CQFD ?


Hamza Hizzir

Tout
TF1 Info