Titulaire à la pointe de l'attaque vendredi soir face aux Pays-Bas (4-0), Randal Kolo Muani a réalisé une prestation aboutie.
Capable de libérer des espaces, de percuter ou d'être un point de fixation, l'ancien Nantais s'affirme comme une vraie solution au poste de numéro 9 des Bleus.

Il était attendu. Un peu plus de 4 mois après son face-à- face manqué (et déjà oublié) au bout du temps additionnel en finale de la Coupe du monde face à l'Argentine (3-3, 4-2 aux t.a.b.), Randal Kolo Muani a fait son retour en équipe de France. Le joueur de Francfort a été choisi par Didier Deschamps pour occuper le front de l'attaque aux côtés de Kylian Mbappé et Kingsley Coman face aux Pays-Bas (4-0) dans le 4-3-3, structuré en 4-4-2 en phase défensive, expérimenté par les Bleus depuis le Qatar. Décisif sur trois des quatre buts marqués par la France, le natif de Bondy a prouvé qu'il avait les épaules. 

Il a cette capacité de déplacement, de percussions, de dribbles.
Didier Deschamps sur Kolo Muani

"Kolo est en pleine confiance. Il a cette capacité de déplacement, de percussions, de dribbles. Il y avait une bonne intelligence entre les trois joueurs offensifs, avec Kingsley (Coman) et Kylian (Mbappé), qui n'ont pas de position fixe, souligne Didier Deschamps. Ca a créé beaucoup de difficultés pour l'adversaire. Avec cette qualité de vitesse en plus, ça a été une très bonne chose dans notre animation offensive."

Pas de but pour sa sixième sélection, sa deuxième en tant que titulaire, mais une réelle activité et la démonstration d'une profonde adaptabilité. Et ce, dès le début de la rencontre, en pivot d'abord. Sur l'ouverture du score d'Antoine Griezmann (1-0, 2e), l'attaquant de Francfort, à la manière d'un Olivier Giroud, a servi de relais pour décaler Kylian Mbappé et maintenir Virgil van Dijk à distance pour permettre au Colchonero d'inscrire son premier but en Bleus depuis 13 novembre 2021. 

Toujours dans ce rôle de pivot capable d'aspirer la défense, l'ancien Nantais a de nouveau été décisif à la 21e, cette fois, il a laissé le ballon passer entre ses jambes, permettant au nouveau capitaine Mbappé d'égaler Benzema au classement des meilleurs buteurs des Bleus avec 37 buts (3-0, 21'). Didier Deschamps a trouvé en Randal Kolo Muani - actuel meilleur passeur de Bundesliga avec 9 passes - son nouveau Giroud, un joueur capable de jouer les points de fixation en attaque et de servir les collègues, mais pas seulement... 

Rapide et capable de s'échapper dans la profondeur comme ses compères Mbappé et Coman,  en témoigne ses courses sur l'aile droite que Nathan Ake et Virgil van Dijk ont eues toutes les peines du monde à contenir. Dribleur rapide et précis, il est également à l'origine du deuxième but des Bleus inscrit par Dayot Upamecano (2-0, 8e) après une merveille de coup franc d'Antoine Griezmann. C'est lui qui obtient la faute. 

Seul ombre au tableau, son manque de réussite devant le but (37e et 59e), mais doté d'une palette technique profonde et complète, le Bondynois a marqué des points dans la tête du sélectionneur et des supporters. L'équipe de France a peut-être trouvé son nouveau numéro neuf. 


Pierre Antoine VALADE

Tout
TF1 Info