Racisme contre Balotelli : enquête ouverte pour "provocation à la haine raciale"

Publié le 25 janvier 2017 à 18h36
Racisme contre Balotelli : enquête ouverte pour "provocation à la haine raciale"

Source : AFP

BASTIA - Le parquet de Bastia a ouvert ce mercredi une enquête pour "provocation à la haine raciale", après qu'un supporter du Sporting, qui avait lancé des cris de singe à l'attention de l'attaquant niçois Mario Balotelli, s'est dénoncé. Le club corse l'a interdit de stade.

Le parquet de Bastia a ouvert ce mercredi une enquête préliminaire pour "provocation à la haine raciale", a appris l'AFP ce mercredi. Une information qui tombe alors qu'un supporter de Bastia, auteur des cris de singe contre le footballeur Mario Balotelli lors du match face à Nice ce vendredi, s'est dénoncé auprès du club corse, a annoncé ce mercredi le Sporting, précisant avoir désactivé son abonnement et demandé son interdiction de stade.

L'homme, un quadragénaire "abonné depuis plusieurs années en tribunes Est", selon le club, s'est dénoncé mardi après un appel lancé lundi sur des médias corses montrant des images de l'incident qui a déclenché une polémique. Il s'est présenté de lui-même au stade Armand-Cesari. 

Lire aussi

"Regrettant son attitude et conscient des répercussions", selon le communiqué du SCB, le supporter qui a reconnu "être l'auteur des cris incriminés", s'est vu notifier "la désactivation immédiate de son abonnement, ainsi qu'une interdiction générale d'accès au stade de Furiani par le service de sécurité du club". 

Le club a également annoncé avoir saisi en urgence le préfet de Haute-Corse d'une procédure administrative d'interdiction de stade, conformément à la nouvelle loi Larrivé du 10 mai 2016 sur la sécurité dans les stades.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info