Real Sociedad-PSG : Ousmane Dembélé, le dynamiteur dont Paris a besoin

Publié le 5 mars 2024 à 14h02

Source : TF1 Info

Après sa solide victoire au Parc des Princes (2-0), le Paris Saint-Germain se déplace mardi à San Sebastian pour tenter de valider sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions.
Moins performant ces derniers temps, notamment sur le plan offensif, le club de la capitale a besoin d'un grand Ousmane Dembélé pour éviter toute mauvaise surprise.

Il a été recruté pour ce genre de rencontres. Arraché l'été dernier au FC Barcelone contre une coquette somme de 50 millions d'euros, Ousmane Dembélé a débarqué au PSG avec d'immenses attentes accrochées à la cheville. La mission est à la fois simple et complexe pour le virevoltant (et ambidextre) ailier droit : faire oublier et remplacer, autant que possible, Neymar et Lionel Messi. Et ce mardi 5 mars (21h, en direct sur TF1Info), marqué par un déplacement périlleux dans la chaude arène de la Real Sociedad en huitième de finale retour de la Ligue des champions après une première manche bien négociée au Parc des Princes (2-0), représente l'occasion parfaite de frapper du poing sur la table. 

Le joueur de 26 ans, formé au Stade Rennais et passé par le Borussia Dortmund, possède le profil idoine pour dynamiter n'importe quelle rencontre, et à plus forte raison ce genre de matchs couperets. Son profil explosif, entre vitesse d'exécution, slaloms entre les défenseurs et feintes - il est l'un des meilleurs à son poste en la matière selon le site spécialisé FBref -, se révèle particulièrement précieux. De quoi trouver la faille dans le bloc d'une Real Sociedad en perdition (5 défaites sur les 6 derniers matchs) et s'éviter les frayeurs bien connues dans la capitale des matchs retours. 

C'est d'autant plus important dans le contexte d'une attaque parisienne qui, en plus des limites déjà régulièrement aperçues sur la scène continentale, doit composer avec le psychodrame Kylian Mbappé.  

Un impact qui va au-delà des chiffres...

Si son bilan purement statistique est jusqu'ici décevant (1 but, 10 passes décisives, aucun en Ligue des champions), l'impact de "Dembouz" va bien au-delà des chiffres, notamment pour ce qui est dans la création pour les autres. C'est souvent lui qui allume une étincelle lors des attaques placées ou crée un décalage sur les remontées de balle rapides. Par son coup de rein, ses accélérations et sa lecture de jeu, il met ses partenaires dans des positions favorables. 

Ainsi, il distille en moyenne 3,07 passes clés (transmissions avant un tir sur le but adverse) par 90 minutes, ce qui est mieux que 97% des joueurs à son poste, indique FBref. Dans la même idée, il se trouve à l'origine de 6,57 actions menant à un tir par 90 minutes, soit mieux que 99% des joueurs à son poste. "Il génère tellement de choses pour l'équipe que les passes décisives ou les buts importent peu. C'est le joueur le plus déséquilibrant au niveau mondial", avait d'ailleurs déclaré son entraîneur Luis Enrique en novembre dernier. Cela étant dit, le natif de Vernon (Eure), doit progresser sur sa finition, lui qui est passé maître dans l'art d'expédier ses tentatives de frappe à côté ou au-dessus du but adverse. 

...et une montée en puissance bienvenue

Par ailleurs, alors qu'il a souvent été miné par les pépins physiques ces dernières saisons, l'international tricolore (42 sélections, 5 buts) est plutôt épargné cette année. Il a déjà disputé 29 matchs, avec plus de 1900 minutes de jeu à la clé. Et il monte clairement en puissance après une première partie d'exercice difficile. "Il fallait digérer le transfert de Barcelone au PSG. Certains joueurs sont exceptionnels dès leur arrivée, et d'autres ont besoin de temps", met-il en avant dans les colonnes du Parisien. "Au début, je me suis un peu cherché, mais je n'ai jamais douté de mes capacités", assure encore le principal intéressé. 

Un pic de forme qui coïncide, pour le plus grand bonheur du PSG, avec l'arrivée du printemps, si important sur la scène continentale. Ce n'est, du reste, pas un hasard si celui qui a débloqué la situation lors du huitième de finale aller... c'est Ousmane Dembélé, quand bien même son nom ne figure pas au tableau d'affichage. Son corner très bien tiré a permis à Kylian Mbappé d'ouvrir le score après une déviation de Marquinhos. Quelques minutes plus tard, sa remontée de balle saignante a créé le décalage à la suite duquel Fabian Ruiz a servi Bradley Barcola pour le but du break. À lui désormais d'enchaîner dès ce mardi, sur la pelouse de la Reale Arena...


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info