15e ETAPE - Au lendemain d'une étape de plaine bien calme, le peloton s'attaque aux pentes du Jura, dont l'ascension du col du Grand Colombier qui se fera par deux versants différents. L'heure n'est déjà plus aux calculs pour les adversaires de Froome, qui devront tenter de déstabiliser le maillot jaune avant d'aborder la dernière semaine.

Lâché au train dans les lacets du Grand Colombier par Rafal Majka (Tinkoff), Jarlinson Pantano (IAM) a réalisé une descente d'enfer pour revenir sur le Polonais et remporter la 15e étape de cette Grande Boucle 2016. Particulièrement redoutée par le peloton, ce 15e Opus n'aura pas donné lieu à la grande explication attendue entre favoris. La faute à une Team Sky qui a parfaitement verrouillé la course du peloton, malgré les timides tentatives d'attaque d'Aru, Valverde ou encore Bardet dans l'ultime ascension. Au final, la situation reste plus que jamais figée au général, avec Chris Froome devant, et tous les autres plus ou moins loin derrière…

Echappée à 30 coureurs, un record sur ce Tour 2016

L’échappée du jour a pris forme dès les premières pentes, dans le col du Berthiand (1ere catégorie) très exactement. A l’initiative de Majka et Zakarin (Katusha), 30 coureurs se sont détachés pour prendre le large et compter jusqu’a 8 minutes d'avance. Parmi eux, six Français - Alaphilippe, Vuillermoz, Voecker, Sicard, Coppel et Rolland - et le vainqueur de la Grande Boucle 2014 Vincenzo Nibali. Mais malgré ses gesticulations dans le col de la Rochette, le "Requin de Messine" a du serrer la mâchoire dans la montée du Grand Colombier, avant de déposer les armes. Seuls les plus frais ont finalement pu se disputer la victoire à Culoz. Et c'est le Colombien, souvent au bord de la rupture, qui a su tirer les marrons du feu, au nez et à la barbe du nouveau maillot à pois Rafal Majka 


Aly KEITA

Tout
TF1 Info