Pour son entrée en lice dans la compétition, Rafael Nadal s’est incliné face à Alexander Zverev en trois sets (6/3, 7/6, 6/3).
Venu sans certitudes dans son tournoi fétiche, l’Espagnol a probablement disputé ce lundi son dernier match à Roland-Garros... même si, après la défaite, il s'est dit "pas sûr à 100%" de raccrocher.

Il était arrivé porte d’Auteuil sans certitude. Mais ce lundi, à l’heure d’entrer le Philippe-Chatrier où il a si souvent brillé, Rafael Nadal se sentait capable de battre n’importe qui. Même Alexander Zverev, qui se dressait devant lui dans un 1ᵉʳ tour corsé. Mais à bientôt 38 ans, l’envie ne suffit plus. Face à l’Allemand n°4 mondial, Rafael Nadal a manqué de punch et commis trop de fautes directes. De celles qu’il ne concédait jamais durant toutes les années qu’a duré son règne sur l’ocre parisien. 

Le Roi "Rafa" a bien décoché quelques gifles monumentales qui ont fait sa renommée. Il a aussi dégainé ces coups de défense dont lui seul a le secret, réussissant presque à empocher la 2ᵉ manche après avoir poussé l’Allemand jusqu’au tie-break (7-6).  On a aussi vu le tempérament du bonhomme quand il ne s’est pas laissé breaker pour mener 3-2 dans le 3ᵉ set. 

Mais il fallait plus que ces fulgurances pour faire vraiment douter le solide Zverev, de dix ans son cadet. 

Stop ou encore ?

Le corps endolori, mais la tête galvanisée par ses retrouvailles avec un terrain dont il connait tous les recoins, Nadal n’est pas parvenu à prolonger le chant du cygne, lui qui n’avait plus gagné le moindre trophée depuis son dernier sacre à Roland-Garros en 2022. Sous les yeux d’Alcaraz ou de Djokovic venus en spectateurs assister à ce match si particulier, Rafael Nadal quitte "Roland" dès le 1ᵉʳ tour malgré les encouragements d’un public parisien qui l’a souvent mal-aimé, mais qui, lundi, lui a montré tout le respect dû à son rang. Et a manifesté toute l’admiration que l’on doit à "l’extra-terrestre" qui, depuis 2005 et son premier titre à Paris, a soulevé à quatorze reprises la Coupe des mousquetaires. Ce qu’aucun autre joueur avant lui – et probablement après – n’est parvenu à faire. 

Je ne sais pas si c'est la dernière fois que je me trouve ici en face de vous
Nadal entretient le suspense après sa défaite

Sur le Philippe-Chatrier, le Majorquin a-t-il dit son dernier mot, comme il le laissait entendre dans les jours qui ont précédé son entrée en lice ? Plus si sûr. "Je ne sais pas si c'est la dernière fois que je me trouve ici, en face de vous tous. Honnêtement, je ne suis pas sûr à 100% mais si c'est la dernière fois, je me suis régalé. Le public a été génial durant toute la semaine de préparation, les sensations que j'ai ressenties aujourd'hui sont difficiles à expliquer en quelques mots, mais pour moi, c'est spécial de ressentir l'amour des gens dans le tournoi que j'aime le plus", a expliqué Rafael Nadal après la rencontre avant de conclure, en français : "Merci à tout le monde", a lancé l'Espagnol qui "espère en tout cas revenir pour les Jeux olympiques", dans 60 jours.  


E.B

Tout
TF1 Info