Roland-Garros : Simon s'arrête là, Parmentier en huitième

Marc Mechenoua
Publié le 30 mai 2014 à 21h59
Roland-Garros : Simon s'arrête là, Parmentier en huitième
L'essentiel

TENNIS - En fin de soirée, les Français ont connu des fortunes diverses Porte d'Auteuil. Poussé jusqu'au cinquième set, Gilles Simon a finalement perdu face à Milos Raonic, quand Pauline Parmentier s'est qualifié dans la douleur pour les huitièmes de finale. Une première dans sa carrière.

Le Top 10 ne réussit décidément pas à Gilles Simon (Il n'en a battu qu'un en Grand Chelem : Mardy Fish à Roland-Garros en 2011). Après une défaite en cinq sets face à Roger Federer l'an passé, le Français a de nouveau quitté le tournoi face à l'un des meilleurs mondiaux (tête de série n° 8). Contre Raonic, il a pourtant eu l'opportunité de s'offrir un scénario fou en rattrapant son break de retard dans la dernière manche, alors que son adversaire servait pour le match. La suite ? Un service immédiatement perdu et un Canadien qui ne tremblait pas pour conclure.

Tout avait pourtant bien commencé . Une première manche bien tenue avec un break à 5-4 au meilleur moment, alors que le Français avait fait trembler son adversaire sur l'ensemble de ses jeux de service. Face à Raonic, Simon a souvent rythmé les échanges, sans pour autant réussir à contenir ce dernier dans ses moments forts. Qui se sont souvent traduits par des coups droit décroisés surpuissants et une première balle de service souvent au-210 km/h 210 km/h mais aussi une seconde, plus rare, kickée au-dessus de l'épaule.

Parmentier pour bien finir la journée

Dans ses meilleurs moments, Simon est surtout parvenu à jouer le revers adverse, qualifié de pourri en plein match. Sur ce côté, le Canadien a fini par douter, au point de choper la plupart de ses revers. A la stratégie, Raonic a finalement répondu par la stratégie.

Les dernières ovations du jour sont aussi venues du court n°1. Dans la petite arène, Pauline Parmentier s'est qualifiée pour la première fois de sa carrière pour les huitièmes de finale de Roland-Garros.

Une victoire en trois sets, quasi-invraisemblable, tant la première manche a été expéditive face à l'Allemande Mona Barthel, 74e mondiale. Dos au mur, la Française a misé sur la puissance de ses coups dans un scénario semblable au tour précédent. Encore une fois mal embarquée dans la dernière manche, elle est parvenue à débreaker à 5-3, alors que son adversaire servait pour le match. S'en suivent quatre jeux d'affilée et un huitième inattendu. Samedi Kristina Mladenovic tentera de la rejoindre à ce stade.


Tout
TF1 Info