Roland-Garros : Nadal, Djokovic et Alcaraz dans la même moitié de tableau, les Français pas gâtés

Maxence GEVIN
Publié le 19 mai 2022 à 21h39, mis à jour le 20 mai 2022 à 9h54
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les trois favoris de Roland-Garros - Novak Djokovic, Rafael Nadal et Carlos Alcaraz - ont été placés dans la même moitié de tableau.
Tête de série numéro 2, Daniil Medvedev a, lui, été épargné par le tirage au sort.
Pour les Français, le tirage se révèle particulièrement difficile.

C'était redouté, c'est arrivé. Pas protégés par leur statut de têtes de séries, Novak Djokovic, Rafael Nadal et Carlos Alcaraz ont été versés dans la même partie de tableau à Roland-Garros. Le "taureau de Manacor", qui a déjà triomphé à treize reprises Porte d'Auteuil, pourrait croiser le fer avec son rival serbe dès les quarts de finale. Une affiche qui fait déjà saliver mais loin d'être gagnée. 

Éliminé précocement du tournoi de Rome, le Majorquin doit composer avec une blessure au pied qui mine, indiscutablement, ses moyens physiques. De l'autre côté, le natif de Belgrade, tenant du titre, est encore à la recherche de son meilleur niveau après une première partie de saison bouleversée par le Covid-19 (et sa non-vaccination). 

Si choc il y a, le vainqueur pourrait retrouver Carlos Alcaraz dans le dernier carré. Le prodige espagnol explose cette saison et frappe déjà à la porte du Top 5 du haut de ses 19 ans. Comme si cela ne suffisait pas, il s'est offert le scalp de ses deux illustres aînés en espace de 24 heures à Madrid. Pour se frayer jusqu'au dernier carré, il devra tout de même se défaire de Sebastian Korda, seul joueur à l'avoir battu sur terre battue cette saison, et d'Alexander Zverev, numéro 3 au classement ATP. 

Tsitsipas et Medvedev se frottent les mains...

À l'opposé, Stefanos Tsitsipas se frotte les mains. Le Grec, finaliste malheureux l'an passé, a hérité d'une partie de tableau dégagé. Il devra tout de même se méfier de son adversaire du premier tour, Lorenzo Musetti. Même s'il peine à confirmer les espoirs placés en lui, l'Italien avait mené deux sets à zéro contre Djokovic lors de la dernière édition du Grand Chelem parisien. Il n'est pas homme à prendre à la légère, d'autant qu'il n'aura aucune pression. 

S'il s'extirpe de ce premier piège, le natif d'Athènes pourrait affronter Daniil Medvedev (N°2 mondial) dans le dernier carré. 

Les Bleus, la tête dans le guidon

Côté tricolore, le tirage se révèle, sans surprise, particulièrement difficile - aucun joueur n'était tête de série après le forfait de Gaël Monfils. Jo-Wilfried Tsonga, qui fait ses adieux au tournoi parisien, affrontera d'entrée Casper Ruud (N°8). Les perspectives ne sont pas beaucoup plus réjouissantes pour Hugo Gaston face à Alex De Minaur(N°21), Quentin Halys face à John Isner (N°26), ou encore Corentin Moutet face au revenant Stanislas Wawrinka. 

Richard Gasquet, actuellement en forme et opposé à Lloyd Harris, et Lucas Pouille, face à un qualifié, peuvent, en revanche, tirer leur épingle du jeu. Mais les choses risquent de se corser dès le tour suivant avec des duels potentiels contre respectivement Sebastian Korda et Stefanos Tsistsipas. 

Le parcours du combattant pour Swiatek

Enfin, dans le tableau féminin, Alizée Cornet a un adversaire abordable pour commencer, en la personne de Misaki Doi. Même chose pour Caroline Garcia, opposée à l'Américaine Townsend. Ce sera, en revanche, beaucoup plus difficile pour Clara Burel (face à Maria Sakkari (N°4), Diane Parry (face à Barbora Krejcikova (N°2), Kristina Mladenovic (face à Leylah Fernandez (N°17), Chloé Paquet (face à Aryna Sabalenka N°7) et Fiona Ferro (face à Paula Badosa N°3). 

À noter que la numéro 1 mondiale, Iga Swiatek a hérité d'un tableau assez relevé avec de possibles duels face à Dayana Yastremska (deuxième tour), Simona Halep ou Jelena Ostapenko (huitièmes de finale), Karolina Pliskova ou Jessica Pegula (quarts de finale), Paula Badosa (demi-finales) et Sakkari ou Krejcikova (finale). 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info