Roland-Garros : "J'ai perdu contre meilleur que moi ce soir", affirme Novak Djokovic

Dylan Veerasamy
Publié le 1 juin 2022 à 6h37
JT Perso

Source : TF1 Info

Après 4h12 de jeu, Novak Djokovic s’est incliné face à Rafael Nadal en quarts de finale de Roland-Garros.
Le Serbe et l’Espagnol se sont exprimés après la rencontre, qui était un des chocs les plus attendus du tournoi parisien.

Le match était attendu par tous les passionnés de la balle jaune et il n’a pas déçu. Le duel opposant Rafael Nadal à Novak Djokovic a tourné en faveur de l’Espagnol (6-2, 4-6, 6-2, 7-6), en 4h12 de jeu. Un succès important et qui permet au natif de Majorque de rallier les demies du tournoi de Roland-Garros. 

“Le tournoi le plus important” de la carrière de Rafael Nadal

Un tournoi qui représente énormément pour celui qui a remporté le tournoi parisien à 13 reprises : “Je suis très ému", dit-il. "C'est incroyable de jouer ici. C'est le tournoi le plus important de ma carrière, sentir le soutien, c'est très, très spécial. Il n'y a aucun endroit au monde pour moi comme cet endroit, c'est le terrain le plus important, le plus spécial. L'amour de Paris, dans l'endroit le plus important pour moi, c'est tout pour moi. C'était un match très difficile, un de ces matches qu'on ne peut que jouer au meilleur niveau, du premier au dernier point. Cela a été une nuit pleine d'émotions”.

Pour Novak Djokovic, numéro un mondial, la pilule semble plus dure à avaler, mais il reconnaît la supériorité de son adversaire du soir : “Rafael Nadal a réussi à jouer son meilleur tennis aux moments clés […]. J’ai perdu contre meilleur que moi ce soir”. Le Serbe s’est cependant montré très bref en conférence de presse, après une défaite qui pourrait lui coûter sa place de numéro un mondial dans les semaines à venir.

Les diffuseurs donnent l'argent. Ils décident.

Novak Djokovic, à propos de la night session

;La question de la "night session" a notamment été évoquée aux deux joueurs qui semblent cependant unanimes : “Pour être honnête, je pense que les 'night session' commencent trop tard. Mais encore une fois, c'est la télévision qui décide. C'est le monde dans lequel nous vivons. Les diffuseurs donnent l'argent. Ils décident”, a indiqué Novak Djokovic. De son côté, Rafael Nadal s’est montré moins incisif : “Je ne peux pas me plaindre parce qu'on a deux jours de repos (…) Je comprends cette partie du business, les télévisions payent cher pour avoir ces matches à cette heure-là, ce qui permet aux tournois, donc aux joueurs de gagner de l'argent. Il faut trouver un bon équilibre. Commencer le match à 21h, sur terre, au meilleur des cinq sets, ça peut durer longtemps.”

Lire aussi

Désormais en demi-finale face à l’Allemand Alexander Zverev, le Majorquin se concentre sur la récupération, alors qu’il pourrait potentiellement s’agir de son dernier tournoi à Roland-Garros. Un fait sur lequel il est brièvement revenu en conférence de presse : “Je ne sais pas ce qu'il peut se passer. On a fait en sorte que je sois en mesure de jouer ici, mais derrière, on ne sait pas. J'ai ce que j'ai au pied. Si on ne trouve pas de solutions, ça deviendra extrêmement difficile. Je profite de chaque jour que je passe ici. Je vais continuer à me battre pour trouver une solution. Pour l'instant, on ne l'a pas trouvée”.


Dylan Veerasamy

Tout
TF1 Info