Symbole du "French Flair", le réputé jeu "à la française", l'ancien centre tricolore André Boniface est décédé, lundi 8 avril, à l'âge de 89 ans.
Le grand frère de Guy, disparu prématurément dans un accident de la route en 1968, aura marqué l'histoire du XV de France et du Stade montois.

Il a été l'un des garants du French Flair. Légende du rugby tricolore, André Boniface s'est éteint, lundi 8 avril, à l'âge de 89 ans, à l'hôpital de Bayonne, a appris l'AFP auprès de sa famille. Centre indissociable de son petit frère Guy, décédé à 30 ans dans un accident de la route en 1968, ce fidèle de Mont-de-Marsan aura porté à 48 reprises, entre 1954 et 1966, le maillot frappé du Coq, avec lequel il a magnifié le jeu "à la française", fait de vitesse et d'improvisation.

Incarnation du beau jeu, le natif de Montfort-en-Chalosse, dans les Landes, a connu une carrière couronnée de succès avec les Bleus, malgré une fin agitée, et avec son club de (presque) toujours, le Stade montois. Il a ainsi remporté quatre Tournois des Cinq Nations (1954, 1955, 1959 et 1962), ancêtre du Six Nations actuel, et soulevé un Bouclier de Brennus (1963).

"'Dédé' a marqué l'histoire du rugby français par son talent exceptionnel et sa vision du jeu novatrice. Il était un joueur polyvalent, évoluant principalement au poste de centre. Son jeu fluide et élégant, combiné à sa rapidité et à sa vision du jeu exceptionnelle, lui ont valu de devenir l'une des figures les plus emblématiques du rugby français", lui a rendu hommage le Stade montois dans un communiqué

"Son héritage perdurera"

"Avec son frère Guy, également une légende du rugby français, André a formé l'une des paires de centres les plus redoutables de l'histoire du rugby mondial. Leur complémentarité sur le terrain et leur capacité à créer des opportunités de jeu ont contribué de manière significative aux succès du Stade montois rugby et de l'équipe nationale française. (...) Sa carrière exemplaire a inspiré des générations de joueurs et de passionnés", ont honoré les Jaune et Noir, saluant "l'un des créateurs du jeu à la Montoise, synonyme de mouvement et de rapidité."

Une disparition qui "laissera un vide immense" à Mont-de-Marsan et, plus généralement, dans le monde de l'ovalie. "Ses performances légendaires et le respect qu'il a suscité tout au long de sa vie, tant sur le terrain qu'en dehors, sont la preuve que son héritage perdurera à travers tous nos souvenirs", a assuré le club montois. Une légende amenée "à rester à jamais dans les cœurs" des fans de rugby.


Y.R.

Tout
TF1 Info