Le XV de France au Tournoi des Six Nations

Six Nations : "magistral", "atypique"... Antoine Dupont vu par les Anglais

Maxence GEVIN
Publié le 19 mars 2022 à 8h54, mis à jour le 19 mars 2022 à 18h45
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Capitaine d'un XV de France en quête d'un premier Grand Chelem depuis 2010 dans le tournoi des Six Nations, Antoine Dupont a été sacré meilleur joueur du monde en 2021.
Le demi de mêlée, indispensable en club et en sélection, est identifié outre-Manche comme la principale menace tricolore.
Les Anglais prévoient de lui accorder une attention toute particulière samedi (21h00).

"Antoine Dupont fait une belle compétition, à l'image de l'équipe, avec des matchs différents. Le contexte compte. Pour le moment, il a, chaque fois, su s'adapter. Il a trouvé les bonnes réponses à des situations complexes". En milieu de semaine, Fabien Galthié a félicité le demi de mêlée toulousain pour son excellent tournoi des Six Nations, son premier en tant que capitaine du XV de France. Celui qui va fêter, samedi 19 mars, sa 40e cape sous le maillot frappé du coq, continue de marquer de son empreinte le rugby tricolore, lui qui a été nommé meilleur joueur d'Europe et du monde en 2021. L'ancien Castrais a aussi été désigné personnalité de l'année par le prestigieux British Rugby Union Writers' Club, une première pour un Français depuis plus de 40 ans. Une récompense qui en dit long sur son image outre-Manche.

Lire aussi

Depuis de longs mois, la presse anglo-saxonne ne tarit pas d'éloges sur la star du rugby français. "Faites votre choix parmi les princes français, mais, si l'on peut toujours se fier à la brillance, Antoine Dupont commence à rivaliser avec le soleil dans ce domaine", saluait déjà, de manière lyrique, le Guardian dans la foulée d'une large victoire tricolore contre l'Italie (10-50). "C'était une nouvelle démonstration magistrale sur la façon d'utiliser au mieux son énergie et son imagination", ajoutait le média après une nouvelle performance de haut rang (1 essai et plusieurs actions de classe). 

"Il peut littéralement tout faire sur un terrain"

Cette admiration pour le numéro 9 du XV de France s'est encore renforcée après la brillante victoire contre les All Blacks (40-25) à l'automne et le parcours, jusque-là, immaculé dans le Tournoi. S'il est souvent associé à son compère de la charnière, Romain Ntamack - le journal écossais The Scotsman, notamment, évoque un "duo de surdoués" - c'est bien celui qu'on surnomme le "ministre de l'Intérieur" qui reçoit le plus de louanges. "Quel joueur ! Il a un profil atypique dans la mesure où il peut littéralement tout faire sur un terrain de rugby", s'enflamme Sir Gareth Edwards, ancienne gloire du Pays de Galles, dans les colonnes du Daily Mail. "Nous n’avons pas l’habitude de résumer une équipe à un seul joueur, mais dans ce cas, c’est compliqué de ne pas le faire parce que c’est un joueur de classe mondiale. C’est probablement le meilleur joueur de la planète. Même lorsque vous êtes assis dans la loge de l’entraîneur adverse, sur certaines choses qu’il fait, vous vous retrouvez à dire : 'Bravo'", a de son côté souligné Wayne Pivac, sélectionneur du XV du Poireau, en amont du choc face aux Bleus. 

Le N°9 avec le plus de mètres parcourus ballon en main

Outre-Manche, la presse met l'accent sur la polyvalence du Toulousain. "C'est un joueur de rugby extrêmement compétent, intelligent et polyvalent" qui "a cette capacité à rebondir et à retrouver immédiatement son équilibre, quelle que soit la situation", affirme Sir Gareth Edwards. De plus, le Castrais "maîtrise parfaitement les bases du rugby - les passes, les coups de pied, la course et les plaquages", complète le Gallois, mettant aussi en avant son sang-froid et sa faculté à "rester concentré" sur le pré. "La menace que fait peser Antoine Dupont n'est pas un secret. [...] Il est le pivot de l'équipe de France", abonde BBC News. "Parmi les quatre demis de mêlée qui ont débuté tous les matchs de leur équipe au cours de ce Six Nations, il a effectué le plus de mètres ballon en main (188)", rappelle encore le média. Une statistique d'autant plus impressionnante que le second de ce classement, Ali Price a parcouru 30 mètres de moins (158) et qui illustre l'activité débordante du joueur de 25 ans. 

Un plan anti-Dupont...

Logiquement, le staff du XV de la Rose prend cette menace particulièrement au sérieux. "C'est un très bon joueur qui aime influencer le jeu et qui défend ses points forts. Il a une bonne vision et sait reconnaître les défenseurs de chaque côté du ruck", lance John Mitchell, coach anglais de la défense. "Il a aussi tendance à être imprévisible, il prend souvent de bonnes décisions en fonction de ce qui se trouve devant lui", expose-t-il, insistant sur son jeu au soutien "sans égal" et "la façon dont il anticipe au-delà du ballon".

Lire aussi

Pour autant, l'heure n'est pas fatalisme du côté anglais, loin de là. "Nous avons une assez bonne idée de la façon de jouer contre la France, et le pays de Galles l’a très bien fait vendredi soir. [...] Nous devons les dominer autour des rucks [...] tout en réduisant au silence Antoine Dupont", annonce le sélectionneur Eddy Jones. Sous-entendu : ses joueurs vont cibler le demi de mêlée pour en atténuer au maximum l'impact. Selon la BBC, ce plan "anti-Dupont" pourrait reposer sur le deuxième ligne Maro Itoje. Particulièrement mobile, le joueur des Saracens a pris l'habitude de malmener les neuf adverses. Pas plus tard que la semaine dernière, il a ainsi harcelé l'Irlandais Gibson-Park. Un traitement similaire avait été infligé à l'Écossais Ali Price, l'an passé. 

... et une préparation spéciale

Quoi qu'il en soit, les Anglais ont effectué une préparation spéciale, en amont de ce Crunch. Des entraînements spécifiques et très intenses ont été concoctés pour contrer Antoine Dupont, révèle Ben Youngs - joueur anglais le plus capé de l'histoire - auprès du Telegraph. L'accent a ainsi été mis sur la répétition des courtes séquences à haute vitesse, plutôt que sur l'endurance. Ces exercices semblent d'ailleurs avoir porté leurs fruits : le joueur de 32 ans a égalé sa vitesse la plus élevée, soit 9,8 mètres par seconde. Il se dit désormais capable de parcourir une distance moyenne de 140 mètres par minute, contre environ 80 mètres lors de sa première sélection, il y a 12 ans. 


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Tags

Tout
TF1 Info