Six Nations : les Bleus terminent leur tournoi à la 2e place malgré une victoire contre le pays de Galles

Publié le 18 mars 2023 à 18h31, mis à jour le 18 mars 2023 à 20h10

Source : Sujet TF1 Info

Obligés de s'imposer largement pour continuer de croire à une victoire dans le Tournoi, les Bleus l'ont emporté 41-28 contre les Gallois, ce samedi, au Stade de France.
Après le succès de l'Irlande sur Angleterre (29-16), les joueurs de Fabien Galthié terminent à la deuxième place de cette édition 2023.

Le faux pas de Dublin est oublié... ou presque. Malgré son revers en Irlande le 11 février dernier (32-19), le XV de France a bouclé samedi - avec un nouveau succès contre le pays de Galles (41-28) - un Tournoi des Six Nations 2023 de haute volée. Supérieurs aux Gallois, pourtant combatifs, les Bleus ont inscrit cinq essais et glané le bonus offensif, c'est ce qu'il fallait pour parapher leur partie du contrat. L'autre, c'était aux Anglais de la réaliser. Mais la montagne était trop haute à Dublin et le XV de la Rose n'a pas pu faire grand-chose face à ce Trèfle, finalement battue 29-16. 

Malgré cette 2e place dont on sait toutefois apprécier la valeur, les joueurs de Fabien Galthié prouvent qu'ils poursuivent leur montée en puissance à quelques mois de "leur" Mondial. 

Thomas Ramos, le métronome

Bousculés d'entrée par des visiteurs déterminés à s'offrir un succès de prestige, les coéquipiers d'Antoine Dupont ont rapidement craqué sous les coups de boutoir adverse (0-7, 8'). George North en a profité pour inscrire son 23e essai dans le Tournoi, soit trois de moins que Brian O'Driscoll, recordman en la matière. Mais la réaction ne s'est pas faite attendre, Damian Penaud concluant parfaitement une action collective de grande classe bien menée par la charnière Antoine Dupont-Romain Ntamack (7-7, 10'). Dans la foulée, costauds défensivement, les Français ont enfoncé le clou, construisant patiemment un matelas d'une dizaine de points par le biais de la botte d'un Thomas Ramos impeccable et d'un Jonathan Danty opportuniste après un bel enchaînement des trois quarts. À la mi-temps, l'écart était fait (20-7). 

Un petit coup de mou en fin de rencontre

Au retour des vestiaires, les coéquipiers d'un Gaël Fickou n'ont pas levé le pied de l'accélérateur. En l'espace de cinq minutes, ils ont asséné un véritable coup sur la tête du XV du Poireau avec deux essais coup sur coup au terme d'actions bien maîtrisées (Atonio à la 45' et Fickou à la 49'). Le bonus offensif en poche, les tricolores ont commencé à avoir davantage de déchet dans le jeu. Cela a permis aux Gallois de relancer la rencontre grâce à des essais des entrants Bradley Roberts (56') et Tomos Williams (66'). Dans les dernières minutes, Damian Penaud s'est offert un doublé après un superbe travail de Thomas Ramos (77'), auquel a répondu rapidement Rio Dyer (80'). Un ultime baroud d'honneur synonyme de bonus offensif pour Dan Biggar et les siens... et qui complique les affaires des Bleus, qui doivent désormais espérer une défaite irlandaise, sans bonus, face aux Anglais. 

L'arrière toulousain, installé en tant que titulaire depuis le début du Tournoi, en a profité pour rentrer dans l'histoire. Avec 84 points dans cette édition, il devient le meilleur réalisateur français sur une même édition, devançant Gérald Merceron (80 points lors des Six Nations 2002). 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info