Le skieur de Serre-Chevalier, Nils Allègre, a remporté sa première victoire en Coupe du monde, samedi 27 janvier, lors du super-G de Garmisch-Partenkirchen (Allemagne).
Le Briançonnais n'était jamais monté sur un podium en 102 départs.
"Aujourd'hui, les planètes étaient alignées", se réjouit-il après avoir versé sa larme.

Un Français en cache un autre. Une semaine après le doublé historique de Cyprien Sarrazin, qui a dompté la mythique descente de Kitzbühel, son compatriote, Nils Allègre, a triomphé, samedi 27 janvier, sur le super-G de Garmisch, en Allemagne, pour s'offrir la première victoire en Coupe du monde de sa carrière. Parti dossard 18, le Français de 30 ans a créé la surprise en prenant la tête à l'issue d'une course au dénouement improbable. Il a finalement devancé l'Italien Guglielmo Bosca (+0"18) et le Suisse Loïc Meillard (+0"25), devenant le 6e skieur tricolore de l'histoire à remporter un super-G.

Nils Allègre, qui évolue sur le circuit Coupe du monde depuis 2016, n'était jamais monté sur un podium en 102 départs. Il a toutefois réalisé un très bon début d'hiver avec une 4e place en descente, à Val Gardena, en décembre. "Je ne réalise pas", a-t-il avoué, les larmes aux yeux. "C'est une super belle journée, je me sentais vraiment bien sur les skis, confiant aussi. Je sais que sur les neiges salées j'ai l'un des meilleurs skis du plateau. J'ai l'impression que quelque chose est sorti de moi, je courrais après ce podium depuis tellement d'années. Je n'ai jamais cessé de croire en moi et, aujourd'hui, les planètes étaient alignées."

Le Suisse Marco Odermatt, leader du classement du gros globe de cristal, et le Français Cyprien Sarrazin, qui se partageaient toutes les victoires en vitesse depuis un mois, ont quant à eux été évincés du podium et terminent 4e et 11e. "Ce n'est pas un mauvais run, c'est juste pas un run parfait", a réagi l'ancien géantiste du Dévoluy, qui sort du podium pour la première fois cette année. "Je suis très content pour Nils (...), il a fait un run parfait, d'une justesse incroyable, et aujourd'hui ça a payé."


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info