Étincelant aux JO d'hiver de Pékin, le français a remporté, samedi, la Coupe du monde de biathlon.
Une victoire acquise à l'issue de la mass start disputée à Otepaa (Estonie), dont il a fini deuxième.
Il est désormais assuré de terminer en tête du classement général.

L'année 2022, Quentin Fillon Maillet s'en rappellera longtemps. Pour la première fois de sa carrière, le Français a remporté, ce samedi 12 mars, la Coupe du monde de biathlon à l'issue de la mass start disputée à Otepaa (Estonie), dont il a pris la 2e place derrière le Norvégien Vetle Christiansen. 

À trois courses de la fin de la saison, le double champion olympique est assuré de terminer en tête du classement général et devient le quatrième Français à s'adjuger le gros globe de cristal après Patrice Bailly-Salins (1994), Raphaël Poirée (2000, 2001, 2002, 2004) et Martin Fourcade (de 2012 à 2018). Il s'est également imposé à huit reprises sur le circuit de la Coupe du monde qu'il a largement dominé. 

Le presque trentenaire, âgé de 29 ans, avait déjà époustouflé lors des Jeux olympiques d'hiver, à Pékin, glanant 5 médailles : deux en or et trois en argent. 

"QFM" jamais couronné jusqu'à présent sur le plan individuel dans une grande compétition

Outre le gros globe de cristal, Fillon Maillet a aussi gagné le petit globe de la poursuite et reste en lice pour enlever ceux de la mass start et du sprint.

Avant de s'installer au sommet du biathlon mondial cet hiver, Fillon Maillet n'avait gagné que six courses sur le circuit et n'avait jamais été couronné sur le plan individuel dans une grande compétition (JO, Mondiaux). Il s'est amplement rattrapé en devenant le leader incontesté de l'équipe de France, frappant les esprits aux Jeux de Pékin avec ses cinq podiums (titres de l'individuel et de la poursuite, argent en relais mixte, relais et sprint), une première pour un sportif tricolore depuis près d'un siècle. 

Il est le troisième Français quintuple médaillé olympique sur une seule édition des JO, hiver et été confondus, après l'archer Julien Brulé en 1920 à Anvers et l'escrimeur Roger Ducret en 1924 à Paris.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info