Un attentat sur le Dakar ? Le Drian "pose" la question de l'arrêt du rallye-raid

Y.R
Publié le 7 janvier 2022 à 10h55
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

INCERTITUDE - L'explosion qui a touché un véhicule sur le Dakar, blessant le pilote français Philippe Boutron, le 30 décembre en Arabie saoudite, est "peut-être" liée à un "attentat terroriste", a jugé Jean-Yves Le Drian, vendredi 7 janvier. Le ministre des Affaires étrangères n'exclut pas un arrêt de l'épreuve.

Le Dakar a-t-il été la cible d'un attentat ? "Peut-être", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, confirmant la piste terroriste après la mystérieuse explosion d'un véhicule d'assistance de l'équipe Sodicars Racing, qui a grièvement blessé le pilote Philippe Boutron, le 30 décembre, à Jeddah, deux jours avant le départ du rallye-raid. Alors que les autorités saoudiennes ont immédiatement écarté tout "soupçon d'ordre criminel" dans cet "accident", la thèse d'un engin explosif, placé volontairement sous le pédalier de la voiture, est défendue, bec et ongles, par l'écurie française touchée. 

Une hypothèse depuis prise au sérieux par le Quai d'Orsay. "Nous l'avons fait savoir très vite et nous avons dit aux organisateurs et aux responsables saoudiens qu'il fallait être très transparents sur ce qui venait de se passer, parce qu'il y avait des hypothèses selon lesquelles ça pouvait être un acte terroriste", a indiqué Jean-Yves Le Drian, invité de BFMTV vendredi 7 janvier. "Il y a déjà eu des actes terroristes contre les intérêts français (en Arabie saoudite, ndlr)", a-t-il aussi rappelé. 

Il y a peut-être eu un attentat terroriste

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères

"Nous sommes aujourd'hui dans cette situation où il y a peut-être eu un attentat terroriste contre le Dakar. (...) Il était important de protéger nos concitoyens, d'avertir, de prévenir et de demander la plus grande transparence, donc le parquet national antiterroriste (Pnat) s'est saisi lui-même", a ajouté le ministre des Affaires étrangères, indiquant au passage que des enquêteurs vont se rendre prochainement sur les lieux de l'explosion pour collecter des éléments de preuve.

Lire aussi

La question d'un arrêt du Dakar, qui se termine le 14 janvier, a d'ailleurs bien été mise sur la table. "Nous avons pensé que ça valait le coup de renoncer à cette manifestation sportive. Les organisateurs ont décidé de maintenir", a expliqué l'ancien président PS de la région Bretagne. Auraient-ils quand même dû y renoncer ? "Au moins, mettre en place des dispositifs de protection suffisants et renforcés", a-t-il conclu. "Je pense qu'ils l'ont fait mais la question reste posée." 


Y.R

Tout
TF1 Info