Ce début de Roland-Garros est perturbé par la pluie mais aussi par le comportement de certains spectateurs.
Après les critiques de plusieurs joueuses et joueurs, l'organisation a décidé de durcir les règles pour assurer le bon déroulé des rencontres.

L'organisation met le holà. Après un début de quinzaine chahuté, par la pluie certes, mais aussi par une polémique sur le comportement inadapté de certains spectateurs, Roland-Garros a décidé de prendre le taureau par les cornes. "On a observé après le Covid une évolution dans le comportement des gens en termes d'ambiance. On en était hyper satisfaits, les émotions revenaient et les gens avaient soif de revivre ce genre d'émotion. Et puis on a observé, notamment lors du match entre David Goffin et Giovanni Mpetshi Perricard que quelques personnes dépassaient concrètement la limite", a souligné la directrice du tournoi, Amélie Mauresmo, dans les colonnes de L'Équipe

Fin de l'alcool et tolérance zéro

L'ancienne lauréate de Wimbledon et de l'Open d'Australie veut continuer de voir de "l'ambiance et des émotions", "conserver cet engouement autour du tennis" mais placer le "respect du joueur et le respect du jeu" au-dessus de tout. Pour s'assurer du bon déroulé du jeu, après les sorties d'Iga Swiatek et de David Goffin qui ont fait grand bruit ces derniers jours, elle prône la fermeté. "Des mots déplacés, des objets lancés, c'est niet", martèle l'ex-championne. "Les consignes données aux services de sécurité sont très claires et il n'y aura pas d'hésitation", quitte à exclure une personne des tribunes, assure-t-elle. "S'il y a le moindre comportement qui passe au-delà de la limite, ça sera la sortie", prévient-elle, précisant qu'elle souhaite s'appuyer tout particulièrement sur les arbitres de chaise pour veiller à faire régner l'ordre. 

Par ailleurs, et c'est sans doute l'annonce qui va faire couler le plus d'encre, Amélie Mauresmo sonne la fin de l'alcool dans les tribunes de Roland-Garros. "L'alcool était jusqu'ici autorisé dans les tribunes, hors tribune des joueurs et tribune présidentielle. Désormais, c'est terminé partout", lâche-t-elle, sobrement. 

La 123e édition du célèbre Grand Chelem sur terre battue a débuté le 20 mai dernier et doit durer jusqu'au 9 juin prochain. 


M.G

Tout
TF1 Info